Ces audiences qui ont fait l'histoire

  • A
  • A
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

TF1 a réalisé un carton avec la diffusion de la demi-finale opposant la France à l'Allemagne. 

Quelle place occupe le match d'hier soir dans l'histoire des audiences télé ? Ce très gros carton entre dans le top 10 des plus fortes audiences jamais réalisées dans l’histoire de la télévision. Avec 19 millions 231 000 téléspectateurs pour 68,8% du public, ce France-Allemagne, devient le 6e programme le plus suivi par le public, toutes chaînes confondues. C’est dire si la soirée de jeudi est à marquer d’une pierre blanche pour TF1 et pour Grégoire Margotton qui a probablement vécu l’un des plus beaux moments de sa carrière de commentateur au moment du coup de sifflet final.

A cet instant très précis, les boîtiers Médiamétrie qui calculent l’audience télé ont dû vibrer, ils ont risqué la surchauffe, comme beaucoup d’entre nous. Historiquement, le foot est le plus gros vecteur d’audience pour les chaînes. Cela explique d’ailleurs la lutte acharnée que se livrent les chaînes pour acquérir les droits de diffusion des différentes compétitions, nationales ou internationales. Dans le classement des meilleures audiences, c’est lui qui règne sans partage. Et la plus forte audience de l’histoire a été enregistrée le 5 juillet 2006. Ironie du sort, c’était déjà une rencontre entre la France et le Portugal, la même affiche que celle que nous vivrons dimanche prochain. En 2006, à Munich, la France affronte le Portugal en demi-finale de la coupe du Monde. Nous sommes à la 33e minute, Zinedine Zidane marque le seul but de la rencontre, sur pénalty.

1 but à 0, ce sera le score final de la rencontre suivie par plus de 22 millions de téléspectateurs. 22 millions 200 mille pour être très précis. Il s'agit du record absolu toutes chaines confondues. En deuxième position, on trouve la finale France-Italie, en 2006 toujours, qui réunissait 22.1 millions de suppporters. Vient ensuite un autre France-Italie en 2000 cette fois avec 21,4 millions de téléspectateurs. Un autre événement fait également date dans l'histoire des audiences télé. Il s’est produit il y a bien longtemps, le 26 décembre 1992, sur TF1. Patrick Sébastien proposait alors un divertissement à base de caméras cachées.

Baptisée "Le Grand Bluff" et maquillé, déguisé, grimé, il s’en va piéger ses camarades animateurs télé. Parmi eux, Jean-Pierre Foucault. La séquence est devenue culte. Souvenez-vous, Patrick Sébastien, méconnaissable et un brin agressif, se présente face à l’animateur pour lui demander un autographe. Cette soirée de divertissement, diffusée au lendemain de Noël avait rassemblé 17,5 millions de téléspectateurs pour 74% de part d’audience. Un carton absolu qui n’a jamais été détrôné depuis, hors événement sportif. Il est suivi par un film. "Bienvenue chez les Chtis", en 2010, avait en effet rassemblé 14,4 millions de téléspectateurs. Viennent ensuite les Enfoirés qui réunissaient 13 millions de téléspectateurs en 2012 et en 2013. Des scores qui seront peut-être battus dimanche prochain avec la finale de cet Euro 2016 entre la France et le Portugal. C’est le souhait que formule M6. Jusqu'à présent, le plan se déroule sans accroc pour la chaîne qui a cassé sa tirelire pour acquérir les droits de diffusion de 11 matches de compétition : on parle d'un montant situé entre 18 et 25 millions d'euros.