BFM TV : le coup de gueule de Stéphane Le Foll contre Alain Weill

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le fait médias du jour est une chronique de l'émission Le grand direct des médias
Partagez sur :

Stéphane Le Foll a poussé un véritable coup de gueule contre le patron de BFM TV, Alain Weill. Une colère qui a été filmée et diffusée par l'équipe du Supplément de Canal+.

Le fait média du jour, c’est le coup de colère du porte-parole du gouvernement contre BFM TV. Stéphane Le Foll s'en est pris à la chaine info, lui reprochant de ne pas avoir diffusé une interview de lui.

Un coup de sang qu’on a découvert hier midi dans un reportage du Supplément de Canal+.

Le magazine présenté par Ali Baddou s'intéressait à Alain Weill, le patron du groupe média NextRadioTV. Il détient notamment la chaîne info BFM TV.
Le Supplément s’attardait sur le combat d’Alain Weill contre l’arrivée de LCI sur la TNT gratuite mais au détour du sujet qui lui était consacré, une courte séquence a attiré notre attention. On y voit Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, porte-parole du gouvernement, face au patron de BFM. Visiblement, il a quelques sérieux griefs contre la chaîne info et il prend à témoin la caméra de Canal+.

Stéphane Le Foll est particulièrement remonté contre le traitement de la chaîne.

Le ministre fait allusion à un déplacement. C’était lundi dernier, le 25 janvier. Il se rendait à Laval, en pleine crise des éleveurs pour une réunion avec les syndicats agricoles. Un événement couvert par quelques médias dont BFM TV qui avait envoyé sur place une journaliste et un cadreur.
Mal couvert selon Stéphane Le Foll. Pas un mot de sa présence sur l’antenne de la chaîne info, si ce n’est une petite image glissée discrètement. Voilà le souvenir que le ministre garde de ce déplacement.
Il ne manque pas de le faire savoir à Alain Weill en des termes choisis : "Je ne suis pas le syndicaliste du coin" clame-t-il.
Soit dit en passant, ça fera toujours plaisir "au syndicaliste du coin", qui se reconnaîtra sûrement.

Le ministre aurait peut-être mieux fait de s’abstenir sur ce coup-là.

Alain Weill était présent sur le plateau du Supplément hier midi après la diffusion du reportage dont il était l’objet. Non sans humour, il n’a pas manqué de commenter cette soufflante du porte-parole du gouvernement et à faire une petite mise au point.
Si on en croit Alain Weill, le coup de sang de Stéphane Le Foll est injustifié, il l’a fait savoir au ministre. Mais à ce stade, c’est un peu parole contre parole.

Alors on a voulu vérifier les propos d’Alain Weill, nous sommes donc allés chercher la séquence en question.

Figurez-vous que nous l’avons retrouvée cette séquence ! Nous avons visionné la totalité de ce qui a été diffusé sur l’antenne de BFM TV lundi dernier. On y trouve de nombreux duplex tout au long de la journée, et puis à 22h 09 minutes et 10 secondes, très précisément, voilà ce que les téléspectateurs ont pu entendre.
Cette voix, vous la reconnaissez peut-être, c’est celle de Stéphane Le Foll. Et où est-il au moment où il tient ces propos ? Je vous le donne en mille : il est à Laval et il sort d’une réunion avec les syndicats agricoles.

Stéphane Le Foll était peut-être déjà parti se coucher au moment de la diffusion de cette séquence, mais on veut imaginer que les services de communication du gouvernement n’ont pas pu passer à côté. Ils auraient peut-être bien fait d’en informer leur ministre.

Résultat : ce coup de gueule contre un média, enregistré par une caméra de télévision, une image assez rare, est un très mauvais buzz en terme de communication politique.

Ce matin, la colère de Stéphane Le Foll ressemble surtout à une bonne petite crise d’égo.