Sur les JO : "la prochaine fois, dites aux villes de jouer leur candidature à pierre feuille ciseaux, ça ira plus vite"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le coup de patte est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque jour, Nadia Daam vous présente son coup de patte personnel. En ce mercredi, l'actu c'est Paris qui va officiellement accueillir les JO de 2024.

Ça y est. Ce soir, comité olympique va annoncer à qui seront attribués les JO de 2024 et de 2028. Le suspense est insoutenable, la dernière fois qu'on a autant attendu l'épilogue d'un truc tout en sachant exactement comment ça allait se terminer: c'était pendant la 985e diffusion d'un même épisode de New York Section Criminelle sur TF1.

Je rappelle quand même les épisodes précédents. Cet été, Le Comité olympique ayant décidé de ne léser aucun candidat, il a décrété que Paris et Los Angeles accueilleraient chacun les JO: ceux de 2024 ou ceux 2028. Restait à savoir dans quel ordre ça se ferait.

Relevons au passage la témérité du CIO qui n'a pas eu peur de ne pas donner son avis et de laisser les parties se démerder entre elles. C'est un peu comme quand vos deux enfants vous demandent si vous avez un préféré: vous leur répondez que vous les aimez autant l'un que l'autre parce que votre cœur est assez grand. Alors qu'évidemment, on va pas se mentir, dans une maison en feu, vous sauveriez le moins con des deux.

Et bien les membres du comité olympique ont fait pareil sauf qu'eux, normalement, ils sont payés grassement pour avoir un chouchou. J'ai un conseil aux membres du CIO s'ils veulent vraiment continuer à en foutre pas une: la prochaine fois, dites aux villes de jouer leur candidature à pierre feuille ciseaux, ça ira plus vite. Mais malgré tout, je comprends que le comité n'ait voulu froisser personne: la dernière fois que les Américains n'ont pas été très contents, ils ont voté Trump. Et quand le Français est ronchon, il devient chroniqueur aux Grandes gueules d'RMC.

Reste que la France a mis toute les chances de son côté en mettant en place des attractions touristiques pour montrer qu'on peut faire du sport partout à Paris: une piste d’athlétisme flottante, un vélodrome sous l'arc de triomphe, et surtout l'ouverture de la baignade dans la seine. Bon, ben ça a duré deux semaines, puisque aussitôt, la baignade dans le bassin de la Villette à paris, a été interdite en raison de la présence d'une bactérie. Du coup Le seul truc qu'on va choper si on organise des épreuves de natation dans la Seine, c'est pas la médaille d'or, c'est une amputation des membres inférieurs. Paris 2024 je sais pas, mais on est super bien placés pour les prochains jeux paralympiques.