Après le "reporting", le "clubbing" et le "miracle morning" : peut-on avoir un peu le droit au "glanding" ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le coup de patte est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Nadia Daam vous présente son coup de patte personnel.

Nous traversons une période douloureuse au cours de laquelle l’hyperactivité est sanctifiée. Chaque seconde de nos tristes vies doit être consacrée au travail et au dépassement de soi.

La semaine, il faut faire du reporting, du coworking, du colunching. Le week-end, il faut faire du running, du fooding, du clubbing. Même le matin, on n’est plus tranquilles à cause de cette mode du "miracle morning", qui recommande de se lever une heure plus tôt tous les jours, pour méditer, boire des jus detox et faire des salutations au soleil. Alors que pardon, mais à cinq heures du matin, le soleil lui-même n’est pas levé.
Il faudrait le dire à Hal Elrod, qui a inventé ce concept du "miracle morning", et qui n’est surement pas le même que celui qui a inventé le concept du "miracle evening", l’happy hour, les deux ne sont pas compatibles du tout. Ne faites pas ça chez vous.

L’heure de la rébellion a sonné. On va peut-être enfin avoir le droit de glanding, et de percevoir un salaire pendant qu’on regarde des replay de Danse avec les stars, selon la jurisprudence Penelope Fillon. Et aussi, si
on se fie à ce blog américain, tenu par un certain Tim Urban et dont les conclusions ont été relayés dans le journal le Monde.

Loin de criminaliser la paresse et la procrastination au travail, il nous explique qu’au contraire regarder des vidéos de chats au bureau au lieu de bosser permet, de "de provoquer un regain d’énergie chez le travailleur". Autrement dit, quand vous regardez en boucle des videos de chatons, vous n’êtes pas un boulet, mais une force vive.

Car cela permet, et de "mettre votre cerveau au repos".

Nadia Daam soupçonne certaines personnes d’avoir un peu trop regardé de vidéos de chaton. Et elle ne vise évidemment pas Pierre Menes qui disait récemment, dans Touche à mon poste, avoir honte de faire le même métier qu’Élise Lucet. Simplement s’il pouvait travailler un peu moins, et regarder plus de vidéos de chatons, ça nous ferait une bonne detox aussi.