"Après avoir traîné les rappeurs devant les tribunaux, les hommes politiques n’hésitent plus à les citer"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le coup de patte est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Nadia Daam vous présente son coup de patte personnel... En ce mardi c'est le passage de Jean-Michel Blanquer dans "L'Emission politique" de France 2.

Vous faites peut-être partie comme moi des 1,5 million de personnes qui ont regardé Jean-Michel Blanquer dans l’Emission politique jeudi soir dernier. Comme moi aussi, vous avez dû vérifier que vous étiez bien en train de regarder l’Emission politique et pas un téléfilm érotique tant la quasi totalité des personnes présentes sur le plateau avaient l’air de vouloir être fécondées par le ministre de l’éducation. La tension sexuelle était insoutenable. Extraits choisis : 

"Blanquer est sérieux, compétent","il a une forme d’expertise mariée au bon sens. Il donne le sentiment de ne pas être dans un clivage gauche-droite et les Français lui en sont profondément reconnaissants". "Oh oui, Jean-Michel, dégraisse-moi le mammouth".

Quand Alexis Corbière cite Orelsan. Bon ok, la dernière citation est fausse mais c’était l’idée générale. La seule voix un peu dissonante a été celle d’Alexis Corbière, député de la France insoumise qui, a étrangement tenu à convoquer le rappeur Orelsan pour plaider pour la gratuité de la cantine. Les connaisseurs ont vite identifié une référence au titre Simple, basique du rappeur primé lors des Victoires de la musique. On peut s’interroger sur cette référence au rappeur certes pas dénué de talent mais qui est également l’auteur des ces sémillantes paroles "ferme ta gueule ou tu vas te faire 'marie-trintigner'"

Le choix laisse perplexe vu le climat actuel. Mais qui rappelle que politique et rap français sont étrangement liés depuis quelques années. Après avoir traîné les rappeurs devant les tribunaux, les hommes et les femmes politiques n’hésitent plus à citer des rappeurs ou à se dire fans de certains d’entre eux. Quitte à se louper un peu. 

Entendu sur Europe 1
Politique et rap français sont étrangement liés depuis quelques années.

Par exemple, Emmanuel Macron a récemment achevé l’un de ses meetings en citant le groupe IAM mais en se plantant totalement dans les paroles. Je ne vais pas lui jeter la pierre, passé un certain âge on est tous un peu largués. La semaine dernière, j’ai dit "wesh" à ma fille pour faire cool, depuis elle refuse d’être vue publiquement avec moi.

Nathalie Kosciusko-Morizet et New York. Citons également Bernard Tapie et son duo avec Doc Gynéco, Ségolène Royal qui a cité le rappeur Kery James à Villepinte, Christophe Castaner citant Akhenaton à l’assemblée, Marion Marechal Le Pen qui dit adorer Sexion d’assault et Maître Gims, et surtout Olivier Besancenot qui rappe. Je suis un peu inquiète depuis que Nathalie Kosciusko-Morizet s’est exilée à New York, j’ai peur que ça finisse en duo avec Jay-Z. Encore que le vrai danger qui nous guette, c‘est une reprise de Diam's par la rédaction de France 2.