L'appli de l'été - Wingly, pour tester le coavionnage

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'appli de l'été est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour Grégoire Martinez vous fait découvrir une application pour vous faciliter vos vacances.

Grégoire, aujourd'hui vous nous parlez d'une application pour ceux qui ont envie de prendre de la hauteur.

Oui Antoine. Bon je vois bien à votre tête que vous êtes en train de vous demander ce que j'ai encore bien pu vous trouver comme application. Souvenez vous, la semaine dernière je vous parlais d'un service pour ceux qui veulent louer un bateau en vacances, Click & Boat. Et puis après cette chronique je me suis posé une question : est-ce qu'on ne pourrait pas faire la même chose avec les avions. Et figurez vous que ça existe. Ça s'appelle le coavionnage, comme le co-voiturage et il y a un site français qui propose ça, ça s'appelle Wingly. W.I.N.G.L.Y.

Du coavionnage, qu'est ce que c'est au juste ? On partage un avion ?

Exactement. Tout se passe comme pour le co-voiturage sauf que là vous allez prendre l'avion. Sur le site de Wingly vous allez pouvoir consulter la liste de tous les vols disponibles en fonction de la ville depuis laquelle vous
souhaitez partir. Alors depuis Paris ce n'est pas toujours très pratique, car comme vous pouvez l'imaginer ce sont de petits avions de tourisme et il ne décolle donc pas à Orly et encore moins à Roissy, mais en région en
revanche ça peut être extrêmement simple. En fait, je vais être honnête je l'ai testé cet été. J'ai réservé sur le site un vol entre Arcachcon et Lyon. Et j'ai été très surpris par la simplicité des choses. Le pilote m'a donné rendez-vous à l'aérodrome d'Arcachon et assez rapidement nous avons pris notre envol pour Lyon. En un peu moins de deux heures c'était bon !

C'est sûr que ça fait envie...

Surtout, que l'avantage de ces petits avions de tourisme c'est qu'ils volent généralement assez bas donc s'il fait beau, comme c'est normalement le cas l'été, et bien vous allez pouvoir d'observer les paysages. Au départ d'Arcachon, c'était par exemple l'occasion d'admirer le Cap-Ferret et la dune du Pilat avant de mettre le cap à l'est. Le revers de la médaille à cette basse altitude c'est que forcément le vol sera plus long que si vous preniez un avion "normal".

Mais ce qu'il faut bien comprendre c'est que le coavionnage n'a pas vocation à concurrencer ou remplacer les compagnies aériennes traditionnelles, il s'agit plutôt de proposer des voyages depuis de petits aérodromes où il n'y a pas de dessertes autrement.

Et en plus des voyages, certains pilotes proposent des boucles de découverte.

Voilà ! Si jamais vous n'avez pas de raisons particulières de voyager, certains pilotes proposent - particulièrement en bord de mer - des boucles pour survoler la cote et profiter les paysages à quelques centaines de mètre d'altitude. Si vous avez l'occasion de le faire c'est vraiment une belle expérience. Et puis c'est aussi l'occasion de rencontrer des pilotes et de discuter avec eux. C'est toujours intéressant.

Et ça coûte cher Grégoire ?

Tout dépend du trajet. La loi oblige les pilotes à partager les dépenses de carburant avec tous les passagers... Donc en fonction de la distance et du nombre de personnes qui sont dans l'avion, les prix peuvent varier... Mais pour vous donner quelques exemples, il faut compter 50 euros pour un vol Arcachon - L'ile d'Oléron ça peut descendre jusqu'à une trentenaire d'euros pour certains vols découvertes et monter jusqu'à près de 150 euros pour aller à Londres par exemple.

Wingly, c'est l'application de l'été du jour sur Europe 1 ! Merci Grégoire Martinez ! Et comme chaque matin vous nous mettez toutes les informations sur europe1.fr ! A demain !