Les drôles d'interviews d'Emmanuel Macron

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'info média est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Philippe Vandel fait le point sur un élément précis de l'actualité média.

Devinette : quel est le mammifère mâle qui a plus de 2 siècles, 6 pattes, et une moustache?
Il est bien vivant, et il parle français. C’est une chimère. La somme les 3 intervieweurs d’Emmanuel Macron cette semaine. Jean-Pierre Pernaut jeudi midi sur TF1, et hier soir Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel sur BFMTV. 201 ans à eux 3!
Caroline Roux, présentatrice de C dans l’air sur France 5, a regretté qu’Emmanuel Macron ait choisi de se faire interviewer que par "des mâles blancs de plus de soixante ans".
Car c’est important : c’est le Président qui a choisi les chaines et les interviewers. Mais concentrons nous sur l’entretien d’hier soir. Certains ont ironisé sur les deux "mâles alpha" lâchés face à Président de la République. Je donne son titre parce que pendant toute l’émission, ils l’ont appelé autrement.

L’entretien a été musclé. Énorme impact sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le match Macron/Plenel/Bourdin était en tête des sujets discutés, devant le match PSG-Monaco, 2eme! Avec deux camps. Une moitié se réjouissait d’un débat hors norme, qui a mis un coup de vieux aux entretiens présidentiels à la papa. L’autre moitié des internautes se désole du manque de respect pour la fonction présidentielle. L’expression qui revient le plus est "café du commerce". On se demande bien pourquoi.

Je commençais en parlant de diversité, ou plutôt de non-mixité. Le président Macron a eu cette remarque en toute fin d’entretien, comme s’il voulait s’excuser du choix de ses interlocuteurs : "J’ai été interviewé par des plateaux entièrement féminins, et ce soir, vous ne pouviez pas changer de sexe". Bien observé. BFMTV s’attend à des audiences record, mais on ne les aura qu’en milieu de matinée.