Une passion française : L'immobilier

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

L’immobilier représente 26% de nos placements, soit deux fois plus qu’ailleurs, d’après l’étude d'une société de gestion américaine réalisée dans 17 pays.

En matière d'épargne, les Français ne jurent que par la pierre.

L’immobilier représente 26% de nos placements, soit deux fois plus qu’ailleurs, d’après l’étude d'une société de gestion américaine (Legg Mason) réalisée dans 17 pays.
En Espagne, l’immobilier représente 15% des investissements. En Allemagne et en Italie, on est à 14% contre 13% pour la Grande-Bretagne.

Et alors ? C'est très bien l'immobilier !

Oui, mais il y a deux effets pervers.
Tout d’abord, cet afflux d'argent contribue à faire monter les prix et entraine des difficultés à se loger dans les grandes villes pour les jeunes.
Ensuite, on aurait tout à gagner à orienter davantage l'épargne des Français vers les entreprises.
La Bourse n’est pas un mauvais placement. D’ailleurs, les fonds de pension qui gèrent les retraites placent beaucoup en Bourse.
Et puis, cela renforcerait nos entreprises. Il faut savoir que les entreprise françaises manquent de capitaux en France et notamment STX, le chantier Naval, qui va chercher un actionnaire Italien (Fincantieri).

Le Français a une véritable aversion pour le risque et une réelle méfiance envers le placement action.
Tout cela se traduit pour une passion pour l’investissement dans la pierre.

Emmanuel Macron va justement essayer de changer ça avec une fiscalité plus douce sur les actions.
La fiscalité sur le gain en capital sera abaissée à 30% alors qu'aujourd'hui, elle peut dépasser les 60%.
Il envisage également une réforme de l’ISF avec les placements en Action qui ne seront plus taxable à l'ISF alors que l'immobilier, lui, restera soumis à l'ISF.