Un nouveau patron pour la Caisse des dépôts : pourquoi était-ce si attendu ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

La caisse des dépôts et consignations a un nouveau patron, ce qui était très attendu par le monde économique. Alors déjà qui est-ce ?

Il s'appelle Eric Lombard, il a 59 ans et il vient du monde de la finance. Il a travaillé chez BNP Paribas et plus récemment, il a dirigé l'assureur italien Générali en France. C'est assez rare si on regarde le CV de ses prédécesseurs, il est ni énarque ni ancien haut fonctionnaire puisqu’il a fait HEC. C'est pas mal néanmoins et il connait quand même un peu les arcanes publiques. Il a travaillé dans des cabinets ministériels au début des années 90 notamment avec Michel Sapin à Bercy. En tout cas, ça n'a pas été simple de trouver un patron puisque ça a pris des mois. L'Élysée cherchait vraiment un profil capable de réformer l'institution et certaines personnes approchées ont refusé.

Mais en quoi le nouveau patron de la caisse des dépôts était si attendu ?

Déjà parce que c'est l'un des postes les plus prestigieux de la République. C'est une énorme machine très puissante la CDC comme on dit. Elle est chargée par exemple de financer le logement social grâce au livret A. Elle est actionnaire dans de nombreuses entreprises et participe aux grosses dépenses d'investissement dans les territoires.

Mais c'est encore utile aujourd'hui ?

En tout cas c'est la bonne question. La caisse des dépôts s'est un peu endormie ces dernières années, elle a tellement de missions qu'elle n'est pas très efficace. L'un des anciens patrons de la caisse a raconté un jour à Emmanuel Duteil à quel point c'était un paquebot compliqué à manœuvrer. Un paquebot souvent attaqué en plus sur les rémunérations de ces cadres, sur son train de vie en général voire sur sa réelle utilité. Pierre René Lemas, le dernier patron de la caisse qui avait été nommé par François Hollande, a tenté de remettre un peu d'ordre mais ce n'est pas en encore ça.

Et ça va donc être une des missions du nouveau patron ?

Clairement, Eric Lombard n'a pas été nommé pour être tranquille avant de partir en retraite. Sa mission est très clair, il faut réformer la caisse des dépôts. Il faut la rendre plus moderne et plus agile. Pour ça, il faut redéfinir ses missions. Ça ne va pas être la révolution en deux minutes mais ces missions vont être plus claires et moins nombreuses. Par exemple, elle n'a pas besoin encore aujourd'hui au capital de certaines entreprises quand sa filiale BPI le fait de plus en plus.

Une sacrée mission...