Twitter dans le vert

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Emmanuel Duteil s'intéresse ce vendredi à une grande première : Twitter a gagné de l'argent !

Ce n'était jamais arrivé en 12 ans d'existence mais ça y est, le réseau social a enfin gagné un peu d'argent sur les trois derniers mois de l'année : 91 millions de dollars pour être précis. Malgré tout, sur l'ensemble de l'année dernière, le groupe est encore en perte. Mais c'est tout même une sacrée prouesse qui a ravi hier les marchés financiers. À l'annonce de ces tous premiers bénéfices, l'action s'est envolée. Alors ça s'explique par une hausse du chiffre d'affaires, Twitter arrive enfin à placer sans suscité trop d'énervement chez ses utilisateurs de la publicité. Et puis, ils ont eu la meilleure campagne de communication au monde avec les tweets de Donald Trump.
Mais bon, Twitter est loin d'être sorti d'affaire.

C'est étonnant de penser que ça ne fonctionne pas économiquement parlant quand on voit pourtant la notoriété de la plateforme.

C'est le paradoxe twitter, pas une émission de télé ou de radio sans son hashtag, celui de l’émission de Raphaëlle Duchement étant d'ailleurs E1BONJOUR. Quasiment pas un journal de 20 heures sans une citation sortie de twitter et pourtant le réseau social reste peu utilisé avec 330 millions d'utilisateurs actif par mois dans le monde, c'est peu. Il y en a plus de deux milliards sur Facebook par exemple. En plus ce nombre d'utilisateurs à tendance à stagner, sans parler du fait que le public n'est pas le plus intéressant pour les publicitaires. En France, une grande partie des tweets servent par exemple à seulement commenter ce que l'on regarde à la télévision. Et puis surtout, auprès de beaucoup de cibles Twitter est hasbeen. Les jeunes préfèrent largement l'application de photo Snapchat ou Instagram.

Twitter est-il très impacté par les fakenews ?

Effectivement ! Ces fausses informations auxquelles il faut ajouter les tentatives de hacking venues de partout, sans parler de tous les faux compte sur Twitter. Selon une récente enquête du New York Times, 15% des comptes seraient faux. Tout cela c'est un vrai problème et un sacré défi pour le site qui n'arrive pas à modérer ces excès. Et puis les messages haineux et les attaques représentent aussi une partie du trafic de Twitter, s'y attaquer avec force c'est un gros risque pour l'application mais c'est indispensable pour sa notoriété et surtout c'est indispensable pour ne pas effrayer les annonceurs. Il faut ajouter à cela de gros problèmes de management, il y a beaucoup de départs du côté des cadres dirigeants.

Il faut donc s'inquiéter pour la survie de Twitter ?

Ça peut paraitre fou de se poser une telle question mais au vue des performances de l'entreprise et des défis qui sont face à elle, cette question est bien réelle. Quand Facebook aligne depuis des années les bénéfices, Twitter vient de péniblement afficher son premier bénéfice trimestriel. Et puis surtout, plus que dans n'importe quelle industrie, les modes changent et les concurrents de demain ne pas encore connus mais c'est certains qu'ils risquent de faire très mal à Twitter.