Selon la FEVAD, les ventes du e-commerce restent très dynamiques en 2017

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Les ventes du e-commerce restent très dynamiques. Elles ont progressé de plus de 14% l'an dernier. Selon la FEVAD qui regroupe les acteurs du e-commerce, les ventes se sont envolées notamment lors du black friday. Mais ce qui a le plus marqué Emmanuel Duteil, c'est le développement très fort des achats via mobile.

Ça fait quelques années que ça se développe fortement mais, selon la FEVAD, on a vu l'an dernier une ré-accélération des ventes sur smartphones et tablettes. Une progression de 38% chez le panel de commerçants en ligne de la Fevad. Chez eux, quasiment un tiers des ventes se fait maintenant sur le mobile contre seulement 5% en 2012. Sur le mobile, ce sont les vêtements que l'on achète le plus devant les produits de beauté et les billets de trains ou d'avion. Cette accélération des achats via mobile induit pas mal de changements de consommation.

Lesquels par exemple ?

Ce qui change le plus avec les achats sur mobile, c'est que l'on achète plus souvent. Imaginez, on faisait en moyenne 20 transactions par an en 2014, c'est 33 maintenant. Mais comme on achète plus souvent, on dépense moins à chaque achat. La transaction moyenne était l'an dernier de 65,5 euros très précisément contre 81 euros en 2014. Avec le mobile, on fait plus de petits achats. C'est à la maison que l'on utilise le plus son portable pour acheter. Ce qui est intéressant aussi c'est que l'on se sert de plus en plus de son portable pour comparer au sein même du magasin et parfois même acheter sur les concurrents en ligne après avoir pu tester ou essayer le produit en magasin.

Le mobile concourt fortement au développement du e-commerce ?

En effet, c'est une des raisons de l'accélération globale et ça va continuer. Un exemple, Snapchat, la célèbre application sur mobile de photos pour les ados va se lancer sur le e-commerce, ce qui va booster le secteur. La marge de progression est encore énorme. Le e-commerce pèse aujourd’hui 9% seulement du commerce de détail. Et c'est un secteur qui reste très concentré, 87% du chiffre d'affaires est fait par seulement 5% des sites marchands c'est dire. Il y a donc beaucoup de sites qui vivotent.

La croissance va être très forte dans les années à venir pour le e-commerce.

En effet, le digital bouleverse aujourd'hui tous les acteurs traditionnels de la distribution. Il suffit de voir le secteur de l'habillement qui est en partie laminé par les sites internet. Mais bon comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres. La Fevad est très confiante pour les années à venir. Les ventes devraient continuer de s'envoler pour dépasser dès l'an prochain le niveau très symbolique des 100 milliards d'euros de chiffres d'affaires.