Retraite : le secteur public pas toujours avantagé face au privé

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Selon une étude de l'Insee, tous les fonctionnaires ne sont pas gagnants sur les salariés du privé en matière de retraite.

Contrairement aux idées reçues, en matière de retraite, les salariés du secteur public ne sont pas forcément mieux lotis que ceux du privé.

Selon une étude de l’Insee, les salariés du secteur public ne sont pas forcément toujours gagnant concernant la retraite.
Ils ont appliqué les paramètres du privé sur des carrières de fonctionnaires et là, surprise, le public n’est pas toujours avantageux.
Les agents de catégorie B (employés intermédiaires, secrétaire administratifs, contrôleurs, greffiers, techniciens sup) gagneraient plus à la retraite avec les méthodes du privé.
Avec un salaire net mensuel de 2.600 euros et le taux de remplacement de 69% du public, on arrive à une retraite de 1.794 euros. Avec le taux de 75% du privé, on arrive à une retraite de 1.950 euros.
L’explication tient au fait que les fonctionnaires ont beaucoup de primes en fin de carrière et que par conséquent, 20% de leur salaire n’est pas pris en compte.

Autre exemple inverse, un enseignant qui gagnant 3.600 par mois. Comme il ne touche pas de prime, il touchera 288 euros de plus avec le système du public qu’avec celui du privé.
Un cadre (type magistrat ou commissaire de police) qui touche 6.800 euros percevra 54% dans le public et seulement 51% dans le privé.
Le secteur public calculant la retraite en se basant sur ce que vous touchez les six derniers mois de votre carrière. Le privé, lui, se base sur les 25 meilleures années.

C’est compliqué mais cette étude alimente tous les phantasmes.

Emmanuel Macron annonce qu'il veut créer un nouveau système qui soit identique pour tous les Français.
un euro cotisé, donnera les mêmes droits que vous soyez salariés du public ou du privé. Il s’agit d’un système par point comme en Suède.