Quelles sont les conséquences économiques de l'actuel épisode neigeux ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Ce jeudi, la neige et son lot justement de conséquences économiques.

Certaines usines automobiles d'Ile de France étaient à l'arrêt ce mercredi. On verra ce qu'il en est pour ce jeudi par exemple pour l'usine Renault de Flins-Sur-Seine qui fabrique notamment des Clio et celle de PSA à Poissy qui fabrique des DS3 ou des 208. Les deux se trouvent dans le département des Yvelines. Près de 1.100 véhicules sont produits chaque jour à l’usine de Poissy et 900 dans celle de Flins. Elles sont à l'arrêt tout simplement parce que les camions avec les pièces détachées n'ont pas pu livrer ce mercredi. Ces camions ont été parqués aux portes de l'Ile de France pour éviter de renforcer les difficultés de circulation.

Ces usines n'ont aucun stock ?

C'est vrai que ça peut paraitre fou mais c'est le modèle des usines automobiles. Elles n'ont pas de stock. Les pièces détachées arrivent quasiment tous les jours. Du coup, les chaines peuvent très vite s'arrêter quand la machine se grippe. On l'avait vu il y a quelques jours également à l'usine Peugeot de Sochaux, cette fois à cause des crues. Pour ces usines, la logique est simple : moins on a de stock moins c'est coûteux. Mais le revers de la médaille c'est que ces usines peuvent très vite connaitre des ruptures d'approvisionnement. Les usines automobiles ne sont pas les seules, bien loin de là, dans ce cas-là. Beaucoup de secteurs comme les fleurs, l'agroalimentaire et bien d'autres alimentent chaque jour leurs entrepôts ou leurs clients. On est à l'arrêt aussi sur les chantiers où il est impossible de travailler dans ces conditions.

Un épisode neigeux comme celui que l'on connait en ce moment a donc des répercussions directes ?

Effectivement et si ça devait durer trop longtemps, cet état léthargique de l'industrie notamment peut avoir un vrai impact sur la croissance. Mais une mauvaise nouvelle est toujours une bonne nouvelle pour quelqu'un. Ces désagréments réels sont en partie compensé par d'autres secteurs. Par exemple, quand il fait froid c'est tout bête mais on se chauffe plus et si ça ne profite pas à nos portefeuille, ça profite à la croissance française.

Ces intempéries ont des conséquences plus inattendues ?

En effet, des mouvements de grève prévus aujourd’hui ont été annulés pour cette raison. Une grosse mobilisation de FO contre les restructurations était attendu par exemple ce jeudi à 11 heures chez Carrefour à Massy en banlieue parisienne. La CGT a aussi levé son préavis de grève à la SNCF mais ils promettent de remobiliser une fois cet épisode neigeux passé.