PV de stationnement : la privatisation est en route !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

À compter du 1er janvier prochain, c'est la sociétét Indigo qui distribuera les amendes de stationnement à Paris.

À Paris, c'est la société privée Indigo qui distribuera les amendes à partir du 1er Janvier.

Les Échos nous apprennent ce matin que la Société Indigo, qui gère les parkings anciennement parking Vinci, a remporté le lot pour 14 arrondissement sur 20.
La loi autorise les mairies à privatiser la gestion des PV et à fixer elles-mêmes, le montant de l'amende.
Et beaucoup s'y mettent, fini le PV à 17 euros.
À Paris, l'amende va passer à 50 euros dans certains arrondissements. À Metz, ce sera 30 euros.
Et ce sont des pervenches privées qui vont distribuer les amendes.

Des "pervenches privées", ça veut dire qu'elles (ou ils) seront payés au rendement ?

C'est sûr que les méthodes vont être professionnalisées.
Aujourd'hui, la mairie de Paris dit que seuls 10% des automobilistes payent alors que dans les grandes capitales, comme Madrid, où opère Indigo, 85% payent.
Donc, plusieurs centaines de contrôleurs arpenteront les rues ainsi que des dizaines de voitures flasheuses, capables de distribuer jusqu'à 1.500 PV par heure.
Il faudra saisir sa plaque d'immatriculation dans le parcmètre et donc, la voiture flasheuse, saura immédiatement si vous avez payé.
En tous les cas, la mairie de Paris s'attend à voir des recettes de stationnement multipliées par quatre.
Toutes les villes envisagent désormais de passer au privé comme Orléans ou Rennes.
Ça risque néanmoins de ne pas être très populaire, attention au prochaines élections municipales en 2020.

Que vont devenir les agents municipaux chargés de distribués les PV ?

Ils vont être dédiés à la lutte contre les incivilités (les mégots, les crottes de chien, le bruit ou le racolage).