Noel 2017 : plusieurs records de transactions pour les cartes bancaires battus

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique. 

L'économie avec vous Emmanuel Duteil. On a battu pour ce noël 2017 plusieurs records de transactions pour les cartes bancaires. Et ce chiffre montre une vraie évolution de nos modes de consommation.

En effet Julien. Même si ce Noel 2017 devrait être un cru très correct au niveau du business - on en parlait lundi dans le journal de 8h - ces chiffres ne disent pas obligatoirement que l'on dépense beaucoup plus. Ils traduisent juste le fait que l'on utilise beaucoup plus notre carte bancaire. Le phénomène s'est vraiment accéléré ces dernières années. Deux raisons pour l'expliquer : premièrement le boom du commerce électronique. On paie en ligne donc par carte bancaire. Deuxièmement le démarrage - enfin - du paiement sans contact. On peut payer maintenant jusqu'à 30 euros sans faire son code pour ceux qui sont dotés d'une nouvelle carte. Le plafond est sinon de 20 euros.

Et ça ça change tout ?

Oui ça se développe très vite. A fin octobre vous aviez plus de 46 millions de cartes bancaire équipées de sans contact en France. C'est en Seine Saint Denis que le taux d'équipement est le plus bas et à Paris que c'est le plus fort 40% des commerçants sont équipés aujourd'hui de terminaux compatibles. C'est dans le Finistère, en Vendée ou en Corse que c'est le plus répandu. A l'inverse c'est en Creuse, dans les Alpes de Hautes Provence ou en Ariège que c'est le moins développé. Malgré tout partout ça bondit. Après un démarrage très très lent les clients commencent à se l'approprier. Le cap du milliard de paiements sans contact depuis le début de l’année a été franchi le 16 novembre. 36 paiements sans contact sont enregistrés toutes les secondes. Près de 40% des paiements de moins de 20 € par carte sont aujourd’hui réalisés par ce biais. Paiement moyen de l’ordre de 10 €.

Et du coup les autres moyens de paiement reculent ?

Oui on fait par exemple beaucoup moins de chèques. Chaque année son utilisation recule. La baisse a été environ de 8% l'an dernier. Mais on avait de l'avance. Alors qu'il a disparu en Belgique on détient toujours le record d'émissions de chèques en Europe. Près de 7 chèques sur 10 émis dans l'UE viennent de France. Mais tout ça va évoluer très vite car l'existence même de la carte bleu est en jeu. Il est très probable que nos portables deviendront dès demain notre moyens de paiement, ça existe déjà, ça se développe là aussi très vite. Comme pour le paiement sans contact il faudra en revanche lutter contre les peurs des utilisateurs. Certains ont encore des réticences à communiquer leurs numéros de cartes, ça pose aussi la question d'une attaque informatique géante. Mais malgré ces craintes dans ce secteur aussi nous ne sommes qu'au début de la révolution des moyens de paiement.