Les horaires de la SNCF vont être chamboulés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

À compter du 2 juillet prochain, les ligne TGV Paris-Rennes et Paris-Bordeaux entreront en service, ce qui entrainera fatalement un big bang des horaires de la SNCF.

Les horaires de la SNCF vont être chamboulés.

C’est en effet un véritable big bang qui va intervenir le 2 juillet.
Il va en effet falloir changer 6.000 à 7.000 horaires et si vous comptez les changements, les correspondances et tout ce qui en dépend ce sont au final 100.000 horaires qu'il va falloir changer.
Pourquoi ? Parce que le 2 juillet les lignes TGV Paris-Rennes et Paris-Bordeaux vont entrer en service. Et il va falloir revoir une grande partie des horaires de tous les trains en France. À partir de cette date, Rennes sera à 1h24 de Paris, c'est plus d'une demi-heure de moins qu'aujourd’hui. Bordeaux sera elle à 2h04 de Paris. Ça va représenter un gain de plus d'une heure. Sur cette ligne, il y aura 18 trains et demi par jour. Les demi-trains c'est quand on met sur certains horaires des trains à deux étages plutôt qu'un.

Est-ce facile de changer ces horaires ?

Oh non c'est un sacré casse-tête ! Changer autant d'horaires en même temps, c'est tout simplement du jamais vu à la SNCF, c'est une première. Ça fait des mois que les horairistes, c'est comme cela que l'on appelle les équipes qui s'en occupe travaillent sur ce big bang, et l'entourage de la direction tentent déjà de déminer. Un tel changement ne peut pas se faire sans quelques bugs, c'est à dire sans quelques erreurs d'horaires ou de trains mal dimensionnés.

Des retards peut-être, mais pour la SNCF, ces deux nouvelles lignes vont-elles ouvrir de nouveaux marchés ?

En effet, la SNCF estime par exemple qu'elle va être enfin compétitive face à l'avion sur la ligne Paris-Bordeaux. Sur cette ligne, elle espère piquer une grosse partie du marché. Malgré tout, elle assure que cette ligne ne sera pas rentable. Dans l'entourage de la direction, on glisse que l'on pense perdre 200 millions d'euros par an sur au moins 10 ans. Pourquoi ? Parce que la SNCF, même si elle va avoir plus de clients, va devoir payer d'énormes péages pour faire circuler ses trains sur lignes. Cette ligne c'est en effet une concession comme une autoroute. Mais à défaut de gagner de l'argent la SNCF va déjà essayer de faire arriver à l'heure ces nouveaux trains à Rennes et Bordeaux.