Les banques en mal de recrutement chez les jeunes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Les moins de 30 ans représentent près de 17% des démissions du secteur. 

Les banques ont du mal à recruter chez les jeunes. Axel, ça veut dire que : l'image du "banquier" est moins attractive auprès des jeunes générations ? 
Oui, il y a beaucoup de démissions, notamment chez les jeunes qui partent au bout de 2 ou 3 ans. Les moins de 30 ans, représentent près de 17 % des démissions du secteur. Et cela a augmenté de 3 points de plus en 2 ans. 
Pourtant, la banque offre : la sécurité de l'emploi, un salaire relativement confortable et un certain "statut" 
Certes, mais la panoplie "costume, cravate, attaché caisse" a un peu vécu. Le nombre d'agressions physique en agence a également doublé l'an dernier avec 194 agressions répertoriées. 
Mais surtout, la mission du banquier dérange. Les jeunes, veulent bien apporter du conseil, mais, rechignent à assumer le rôle de vendeur de savonnette. 
Il faut remplir des objectifs de vendre de PEL, ou Fond Commun de Placement et être capable de vendre un prêt étudiant, à une personne de 90 ans. Ça passe mal. Et donc, ils démissionnent. 
On est là, face à des salariés, jeunes, formés, qui n'ont aucun mal à trouver ailleurs. La génération est plus libre. Et c'est un souci pour les banques, qui essayent de dépoussiérer un peu l'image austère du banquier. Et donc, on commence à tomber un peu la cravate.