Leclerc se lance dans la livraison à Paris pour contrer Amazon

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Jusque-là absent de la capitale, Leclerc lance lundi son service de commande en ligne "Leclerc chez moi". L'objectif : anticiper l'arrivée d'Amazon sur le secteur qui s'annonce agressive.

L'offensive sur la capitale a commencé. De retour en 2016 à Paris 25 ans après l'avoir quittée, Leclerc lance ce lundi "Leclerc chez moi", un service de livraison à domicile assuré 24 heures après la commande avec des prix 15% à 20% moins chers que la concurrence, assure le distributeur. 

Internet, le nouveau marché de la distribution. Le but est clair : devancer l'offensive attendue d'Amazon, qui livre déjà des produits frais et veut lancer une offre plus globale pour que les Parisiens aillent faire leurs courses chez eux. Cela serait un drame pour les acteurs traditionnels, notamment dans les grandes villes comme Paris où la clientèle urbaine jeune et plus aisée peut vite basculer. Et Amazon pourrait ne pas se lancer seul. Une rumeur évoque des discussions entre le géant d'Internet et Super U.

Ce ne serait pas la seule alliance du genre : CDiscount a par exemple une petite offre en partenariat avec Franprix, les deux marques appartiennent toutes les deux au groupe Casino. Et Carrefour veut aussi devenir très fort sur internet. Ils ont un très gros plan de développement.



La livraison à domicile, un marché porteur. Avec ce nouveau service, Leclerc entre de plain-pied dans la bataille de la livraison en ligne, un marché très porteur en Ile-de-France et sur tout le territoire plus généralement. Il a ouvert pour cela un gros centre logistique à l'est de Paris, lui-même alimenté par un gros entrepôt dans le Val d'Oise avec 12.000 références à disposition. A titre de comparaison, les plus grands hypermarchés peuvent monter jusqu'à 100.000 références. 

L'objectif avec cette nouvelle activité serait de réaliser le chiffre d'affaires d'un gros hypermarché pour Leclerc, soit environ 170 millions d'euros. Et ce n'est pas tout, le distributeur veut également ouvrir des drive piétons dans la capitale avec la même logique qu'un drive classique : on commande ses courses en ligne et on va les chercher à pied, un peu comme dans un Relais colis.