Le groupe Accor va-t-il devenir Chinois ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Après l'annonce de la sortie des Américains du capital d'Accor, les Chinois aimeraient investir davantage dans le numéro un mondial de l'hôtellerie.

Accor, le champion français de l'hôtellerie, va-t-il devenir chinois ?
La question se pose après le retrait d'un fond américain.

Accor, c'est l'un des géants français du CAC 40, présent dans le monde entier avec ses hôtels Ibis, sofitel, Mercure, Novotel, Formule 1 ou Pullman.

Accor a pendant longtemps été aux mains de fond financier. En l'occurrence, le fond Américain Colony, que l'on a beaucoup critiqué et que l'on a accusé de vouloir dépecer Accor. Ce qui est en parti vrai puisque ces américains ont exigé et obtenu qu'Accor vende son activité tickets restaurant. Ils ont aussi réorienté la stratégie. Désormais Accor loue ses hôtels, plutôt que d'en être propriétaire.

Les Américains s'en vont, ils ont annoncé hier qu'ils sortaient totalement du capital d'Accor, qui reste néanmoins, un champion mondial de l'hôtellerie.
Et du coup, la nature a horreur du vide. Les américains s'en vont et on se demande si Accor ne va pas devenir Chinois.
Ils sont déjà là puisqu’ils sont le premier actionnaire à hauteur de 12%. Arrivés il y a deux ans, ils souhaiteraient monter à 29% malgré une réticence française.
On a l’impression que les Chinois font main basse sur nos entreprises comme le Club Med, PSA, Campanile, Le Parc Astérix et maintenant Accor.

On se demande finalement si on ne va pas regretter les Américains.
Même si attention à ne pas diaboliser les Chinois puisque Club Med est très content de son actionnaire Chinois Fo-Sun.
Ce n’est pas forcément une mauvaise chose à l’image de Volvo racheté en 2010 par Chinois geely, qui a donné aux Suédois les moyens de se redresser grâce aux ventes records de 530.000 véhicules soit une augmentation de 6%.