L'assurance vie est en petite forme

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

L'assurance vie est en petite forme.

On a eu ce mercredi les chiffres pour le mois de novembre et il a y eu plus de retraits que de rentrées d'argent sur l'assurance vie. La décollecte, comme on dit, a été de 500 millions d'euros. Il faut remonter à 2012 en pleine crise économique pour avoir une décollecte sur le mois de novembre qui est, selon les spécialistes, traditionnellement plutôt un bon mois. Mais pourquoi donc ? Pour deux raisons principales. Les rendements sont de moins en moins intéressants. L'assurance vie devrait rapporter en moyenne un et demi pour cent au mieux cette année. C'est rien, il y a quelques années seulement, ce placement rapportait 3% par an. Et puis les annonces de modification du régime fiscal de l'assurance vie ont accentué le mouvement.

Et pourquoi l'assurance vie rapporte de moins en moins ?

La rémunération du placement préféré des Français n'est pas décidée par l'État, comme par exemple celle livret A. Pour l'assurance vie ce sont les assureurs qui décident. Et pour fixer cette rémunération, ils sont dépendant des taux d'intérêt. Des taux qui sont aujourd'hui très bas, c'est pour cela que les rendements sont aujourd’hui beaucoup plus faibles. Et comme les taux ne devraient pas s'envoler demain, l'intérêt de l'assurance vie est moins fort pour les fonds euros qui représentent la majorité des fonds.

Est-il possible d'utiliser des placements un peu plus risqués ?

Oui ! Au lieu d'utiliser les fonds euros de bon père de famille, ils misent de plus en plus sur ce que l'on appelle des unités de comptes. Ils représentaient en novembre 28% des dépôts. Il faut dire que ces placements sont beaucoup plus dynamiques. On peut gagner plus mais on peut aussi perdre, là les fonds ne sont pas garantis. C'est le principe du risque !

On parle du changement de régime fiscal, qu'est-ce que ça va changer ?

Le gouvernement a prévu de mettre en place une taxe unique sur tous les revenus du capital comme l'assurance vie. Le taux devrait être de 30% dès la première année. Sacrilège disent les assureurs. Pour eux, cette nouvelle taxe va inciter les épargnants à sortir plus vite leur argent et ça va pénaliser ceux qui gardent plus longtemps leurs contrats. Le gouvernement, lui, se veut rassurant. Il rappelle que sont concernés par cette taxe seulement les contrats nouveaux de plus de 150.000 euros. Mais c'est sûr que ce nouveau mécanisme inquiète un peu, malgré tout l'assurance vie reste un des placements qui rapporte le plus.