La porcelaine de Limoges va enfin avoir le droit à une indication géographique protégée

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Ce vendredi matin, on s'intéresse à la porcelaine de limoges.

La porcelaine de Limoges va enfin obtenir une IG, c'est à dire une indication géographique. Elle sont octroyées par l'institut national de la propriété industrielle. C'était très demandé par le secteur qui représente une trentaine d'entreprises pour environ 1.200 emplois. Maintenant, pour s'appeler Limoges, la porcelaine devra être entièrement fabriquée en Haute Vienne. Que ce soit la pâte, le moulage, la cuisson ou la décoration bref tout. Le décret va paraitre le 1er décembre au journal officiel. Les indications géographiques c'est un peu comme les AOC pour les produits agroalimentaires, elles garantissent aux consommateurs la provenance et l’authenticité des savoir-faire utilisés pour la fabrication.

Le but c'est de lutter contre les faux ?

En effet, la porcelaine de Limoges est l'une des plus connues au monde. Elle est donc régulièrement copiée. Elle est l'une des premières IG sur des produits manufacturés, avec le Granit de Bretagne ou le Siège de Liffol. L’histoire du siège à Liffol-le-Grand tire son origine de sa principale ressource naturelle, une forêt de 2.000 hectares de hêtres à cœur blanc et tendre, essence privilégiée depuis le XVIIe siècle pour la fabrication de sièges de style. Trois autres produits font l'objet en ce moment d'une enquête publique comme les savons de Marseille.

Et donc si on revient à Limoges, ça va renforcer le secteur ?

Il faut l'espérer. Le secteur des arts de la table a été laminé en France ces dernières années. Il a perdu un quart de son chiffre d'affaires en 10 ans. La première raison c'est le quasi arrêt des listes de mariage. La deuxième raison c'est l'émergence de marques comme Ikea. Ils ont bâti une partie de leur succès sur la vaisselle sympa et pas chère. Ça a donc été très dur pour Limoges et plus largement pour les marques un peu haut de gamme. Depuis quelques années, ça repart très timidement grâce notamment aux émissions de cuisine. On a repris l'habitude de cuisiner et de faire de jolies tables à la maison. Le plus important de cette IGP c'est pour l'exportation, ça inscrit vraiment Limoges comme un produit made in France de luxe. Donc pour nos grands acteurs qui sont aujourd’hui peu nombreux, comme Bernardeau qui exporte 70% de sa production ou Haviland, ça va les renforcer. Une bonne nouvelle pour le maintien des savoirs faire en France.