La Grèce renoue avec la croissance

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Petite éclaircie en Grèce où ça va un peu mieux d’un point de vue économique.

Le pays a, en effet, renoué avec la croissance l'an dernier, une première depuis huit ans. La crise traversée par les Grecs est l'une des pires récessions de ces dernières années. À titre de comparaison, Emmanuel Duteil a regardé les suites de la crise de 29 aux États-Unis ou en France. Les deux pays avaient mis 10 ans à revenir à leur PIB d'avant crise. Là, on en est encore très loin. Le PIB grec a perdu un quart de sa valeur. Si on caricature beaucoup c'est comme si le prix de votre maison avait perdu un quart de sa valeur en huit ans, c'est juste gigantesque. On peut trouver comme exemple récent l'Argentine mais les pays qui ont connu une telle crise ne sont pas légions.

La situation du quotidien pour les grecs restent donc très compliquée ?

En effet, ce n'est pas une petite croissance d'1,4% qui va changer radicalement la donne surtout qu'elle est inférieure aux attentes. Ça montre bien à quel point la reprise est poussive malgré tous les efforts fournis par les Grecs. En l'espace d'un peu moins de 15 ans, le pays est passé d'une phase de modernisation gigantesque et d'euphorie, grâce notamment aux JO, à un vrai déclin. L'Espagne a un peu connu cela à cause de l'explosion de sa bulle immobilière mais la dégringolade grecque et ses conséquences sur la population sont terrifiantes : chômage de masse, retraites amputées, coupes dans la fonction publique ou vente des bijoux de famille.

Et ce remède de cheval prend bientôt fin ?

Pas encore ! C'est vrai que nous en parlons beaucoup moins mais tout cela est encore une réalité. Pour avoir son dernier prêt de la part des européens, les Grecs ont même dû promettre de nouvelles économies. Par exemple, ils ont dû vraiment enclencher un programme qui créé sur place une énorme polémique : la vente aux enchères des biens saisis à tous ceux qui ne pouvaient pas payer leurs traites.

Mais est ce que tout cela va payer ?

La clé, ça sera la volonté des Européens à restructurer la dette qui est vraiment le gros point noir des Grecs. Un dispositif assez simple pourrait être mis en place : une sorte de montant de remboursement indexé sur le niveau de croissance ce qui pourrait donner un peu d'air au pays. La Grèce qui, grâce à tous ces efforts, va essayer de repartir de l'avant. Elle devrait revenir sur les marchés normalement et retrouver une vraie autonomie dans les mois à venir, ce qui sera un autre petit signe d'un retour à meilleure fortune pour les Grecs mais le chemin va être encore long. À titre d'exemple, les Grecs ont dû accepter d’avoir un surplus budgétaire jusqu’à perpet’ : 2060 !  Donc petite autonomie…