La bataille pour les restaurants de la Tour Eiffel

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

L'économie avec vous Emmanuel Duteil. Et ce matin vous nous parlez de la Tour Eiffel.

Oui parce qu'il va peut-être y avoir une petite révolution aujourd'hui du côté de la Tour Eiffel. C'est en effet ce jeudi que la société qui exploite la Tour doit annoncer le groupe qui s'occupera de la restauration. Quand on dit restauration, on parle du célèbre Jules Verne une étoile au Michelin. C'est là qu'Emmanuel et Brigitte Macron ont reçu le couple Trump lors de sa visite à Paris.

Et on parle aussi de tous les points de vente un peu moins chers où nous, humbles touristes, on peut acheter un sandwich ou se restaurer plus simplement. C'est un contrat gigantesque. Pour l'image, c'est très important d'être l'opérateur de l'un des lieux les plus visités au monde. Aujourd'hui c'est Sodexo le numéro 1 mondial de la restauration collective qui gère toute la restauration. Mais, comme ça arrive souvent, la Tour Eiffel a décidé de lancer un nouvel appel d'offres. Et Elior autre géant français du secteur compte bien rafler la mise.

Et on peut parler de vraie bataille...

 C'est clair que dans les deux camps on retient son souffle. L'enjeu est gigantesque pour les 2 groupes. Pour tenter de rafler ce contrat, Elior a misé très gros. Ils se sont tout simplement alliés à Alain Ducasse le chef multi étoilé, aujourd'hui derrière les fourneaux du Jules Verne sous la bannière Sodexo. C'est donc vraiment une prise de maître.

Ils sont allés jusqu'à prendre une participation financière dans la société d'Alain Ducasse. En face Sodexo a aussi sorti l'artillerie lourde. Eux ils arrivent avec Frédéric Anton, moins connu, mais c'est chef triplement étoilé au beau milieu du bois de Boulogne à Paris. C'est un des joyaux de Sodexo qui a racheté il y a quelques années le traiteur haut de gamme Lenotre.

Chaque groupe est resté très discret sur son offre. Vous ne pouvez même pas imaginer comme c'est un secret industriel. On sait juste qu'ils sont innovants, promettent des surprises et qu'ils ont bossé comme des malades pour gagner. Le contrat est d'une durée de 10 ans. Et  débutera en septembre 2019.

Et on aura donc la réponse aujourd'hui ?

Alors pas tout à fait. Aujourd'hui, la société qui exploite la Tour Eiffel va donner son choix. On devrait donc le connaître mais ce choix doit être validé par la mairie de Paris en Conseil de Paris. Et ça pourrait être fait uniquement à la rentrée.

Entre-temps, chaque camp peut se réserver d'attaquer le choix pour telle ou telle raison. Mais bon celui qui sera choisi aura pris une sérieuse avance. Et saura surtout rafler l'un des contrats les plus prestigieux au monde...