Galaxy 7 : la raison d'un fiasco

  • A
  • A
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

À quelques semaines de la sortie de son nouveau Smartphone, Samsung a dévoilé les résultats de son enquête portant sur le fiasco de son Smartphone "Galaxy 7".

Samsung dévoile les résultats de son enquête portant sur le fiasco de son Smartphone "Galaxy 7", "l'accident industriel" de la rentrée 2016.

Galaxy 7, les Smartphones qui prenaient feu tout seul.
En pleine nuit, des gens étaient réveillés par une odeur de brulé qui venait de leur téléphone portable qui était en train de bruler sur la table de nuit.
Un risque tel que l’appareil a été interdit dans les avions.

L’enquête a révélé que la batterie était mal dimensionnée, même si l’on s’en doutait un peu.
Il fallait une enquête pour bien identifier les causes du mal, avec une conclusion nette pour tourner la page.
Il n’y avait donc pas de problème de logiciel ou de matériaux de construction. C’est donc réglé et le nouveau Smartphone, Galaxy 8, devrait sortir au printemps.

Fin de l'histoire ? Cette affaire aura tout de même couté très cher à Samsung !

Le rappel de produit continue et la production a été totalement arrêtée pour un coût de cinq milliards d’euros.
Cette affaire révèle la faiblesse de l’organisation de Samsung.
Comment en est-on arrivé là ? "Les ingénieurs sont allés trop vite et le temps de développement était trop court."
Pourquoi une telle pression ? Le patron voulait sortir son nouvel appareil fin août, avant le nouvel iPhone 7, pour lui damer le pion et lui ravir le leadership dans le mobile haut de gamme.
Même s’il n’était pas prêt, chez Samsung, l’organisation est militaire, on ne conteste pas les ordres du grand patron qui est tout puissant.
Le Galaxy 7 est donc sorti alors qu'il n'était pas prêt.

Outre la gouvernance, Samsung a été touché par un scandale de corruption. Un Fond activiste réclame le démantèlement Samsung conglomérat qui représente quelques 60 entités : banque, construction navale, télécom, hôtellerie, immobilier ou vêtements. Il dénonce le trop grand éparpillement de la société.

Cette affaire Galaxy Note déstabilise donc l’empire Samsung, au cœur de l'économie coréenne.