Facebook annonce qu'il veut déclarer ses revenus dans les pays où il est présent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Carole Ferry fait le point sur l'actualité économique.

Carole Ferry remplace Emmanuel Duteil du mardi 12 décembre au jeudi 14 décembre 2017.

Facebook annonce qu'il veut déclarer ses revenus dans les pays où il est présent.

Coup de communication ou véritable volonté de transparence, il faut regarder cette annonce de plus près.

Facebook annonce qu'il veut déclarer plus de revenus dans les pays où il en gagne, dans un souci de transparence. Une réponse aux multiples attaques contre ces grandes entreprises américaines, appelés également GAFA, (Google, Apple, Facebook et Amazon), accusées de pas payer suffisamment d'impôts là où elles ont des activités.
Qu'est-ce que propose Facebook exactement ?

Le réseau social veut installer des équipes commerciales en France pour gérer la vente d'espace publicitaires sur ses profils. Ces revenus ne seraient plus facturés en Irlande où le taux d'imposition est beaucoup plus avantageux, ils seraient déclarés et donc taxés en France. Pareil dans une trentaine de pays au total d'ici mi 2019.

Pourquoi Facebook décide d'un coup de jouer les bons élèves ?

Ils disent qu'ils ont entendu les gouvernements (qui s'arrachent les cheveux pour trouver un système fiscal plus juste), qu'ils ont entendu les organisations comme l'OCDE et qu'ils ont entendu les citoyens.
Alors bien sûr, l'idée derrière ça ce n'est pas simplement de faire plaisir à tout le monde, c'est surtout qu'il commence à y avoir une vrai pression juridique mais également en terme d'image. À force de marteler que tous ces groupes Facebook, Google, Amazon et Apple sont des méchants qui nous privent de l'argent qui nous revient, il y a le risque que la réputation soit sérieusement écornée.
Quelques groupes commencent même à appeler eux-mêmes les ONG pour dire "ok ce serait bien qu’on fasse un effort, qu'est-ce qu'on peut faire ?". Dire qu'on paye ses impôts en France, c'est comme le made in France ça devient tendance.
On aurait jamais imaginé, il y a quelques années, que l'arme fiscale puisse être un argument publicitaire. Et bien c'est ce qu'a fait Chauffeur privé face à Uber, avec le slogan "100 % de nos impôts ont la France comme terminus".

Est-ce que ça veut dire qu'on se dirige vers une vrai révolution fiscale ?

Ce n’est pas si certain ! Il y a certes une volonté de montrer patte blanche mais, clairement, les associations internationales comme Oxfam (qui se bat au quotidien sur ces questions) attendent maintenant des actes.
Quelles types de recettes publicitaires Facebook va réellement déclarer en France, ça n'est pas encore très claire.
Ne misons pas beaucoup au final sur ce que les Impôts de Facebook changeront à l'avenir au budget de l'État.