Exxon va devoir réduire son empreinte carbone

  • A
  • A
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Contre l'avis de la direction, les actionnaires D'Exxon ont approuvé à 62% une résolution qui impose au pétrolier d'évaluer l'impact financier des politiques environementales.

Les actionnaires du géant américain du pétrole, Exxon, imposent au groupe de mener une stratégie compatible avec la limitation du réchauffement climatique.

C'est intéressant au moment où Donald Trump s'apprêterait, dit-on, à se retirer des accords de Paris.
Les financiers de Wall Street, eux, imposent aux grands groupes américains de mener des stratégies, au contraire, compatibles avec les accords de Paris, afin de réduire les emissions de C02.
On vient d'en avoir une nouvelle illustration : Hier, à Dallas dans le Texas, lors de l'Assemblée générale d'Exxon Mobil, N°1 américain du pétrole.
Contre l'avis de la direction, les actionnaires D'Exxon ont approuvé à 62% une résolution qui impose au pétrolier d'évaluer l'impact financier des politiques environementales.
On voit bien que ce sujet (sur les émissions de C02) préoccupe de plus en plus les actionnaires.
Cette résolution avait été rejeté à 62% l'an dernier. Cette année, elle a été adoptée à 62%.

Pourtant, on se dit que lutter contre les émissions de C02 a un coût. Ça veut dire moins de profits pour les actionnaires ?

À court terme oui mais vous avez des actionnaires de long terme, comme le fond de pension de la ville de New-York qui soutient cette résolution et qui raisonne sur une génération. C'est normal, quand on gère l'argent des futurs retraités, on a un horizon de 20 à 30 ans.
Et donc, à horizon de 30 ans, Exxon doit se préparer à être moins dépendant du pétrole. C'est une question de bon sens.

Donc, on voit bien, que la dynamique est là.
Partout dans le monde, les entreprises veulent réduire leurs rejet de C02 pour s'adapter à ce nouveau siècle.
C'est au fond assez navrant de voir que Wall Street voit à long terme alors que Donald Trump voit à court terme.
Mais bon, on se félicite de voir le plus gros pétrolier américain, Exxon, devoir lui aussi se désintoxiquer du pétrole. Ce sont les actionnaires qui l'imposent.