Est-ce le retour des Subprimes aux États-Unis ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Donald Trump signe un décret qui suspend la régulation bancaire ce qui inquiète fortement le président de la BCE, Mario Draghi.

Est-ce le retour des Subprimes aux États-Unis ?

Donald Trump signe un décret qui suspend la régulation bancaire ce qui inquiète fortement le président de la BCE, Mario Drgahi, qui s'est déclaré, hier, hostile à toute assouplissement de la régulation bancaire aux États-Unis. Il s'inquiète d'un retour "aux conditions qui étaient en place avant la crise".

On a laissé les banques faire n'importe quoi, spéculer sur des Subprimes et le château de cartes s'est écroulé. Le gouvernement américain a dû dépenser des des centaines de milliards pour sauver le système bancaire.
Pourquoi ? Parce que la banque est un secteur à part. En cas de pépin, le gouvernement est obligé de les sauver puisque les banques détiennent en dépôt, l'épargne de millions d'Américains.
Les banques ont pris en otage le peuple américain et les économies des gens donc le gouvernement a été piégé.

Après 2008, il a fallu sérieusement surveiller ce qu'elle font et contrôler les activités les plus risquées.
Et notamment surveiller leurs portefeuilles qui sont un véritable test de résistance et en cas de placement risqué, on exige plus de réserve.
Le résultat a été à la hauteur des espérances et les banques se sont calmées.

Un peu trop aux yeux de Donald Trump qui affirme que du coup, les banques ont perdu en dynamisme et sont devenues frileuses, trop prudentes. Elles ne prêtent désormais pas assez selon lui.

Donc, qu'a fait Donald Trump ?

Il a signé un décret pour suspendre cette régulation.
Le risque c’est bien évidemment le retour des Subprimes.
La BCE n’a d’ailleurs pas tardé à réagir : "La dernière chose dont nous ayons besoin à l'heure actuelle est un assouplissement de la régulation", BCE
On va laisser les banquiers de Wall Street faire n'importe quoi et les valeurs bancaires se sont envolées.

C’est curieux de voir un président élu, sur le thème, je défendrai le peuple contre les banquiers de Wall Street, faire leur jeu aujourd'hui. La réponse tient peut-être dans le fait que son ministre des Finances, Steve Munchin, est un ancien de Goldman Sachas.