Automobile : l'électrique devrait peser 10 à 12% des ventes en 2025

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Et on passe à l'économie avec vous Emmanuel Duteil. Les ventes de voitures ont encore progressé de plus de 4% le mois dernier. On l'a appris tôt ce matin. PSA profite toujours de l'intégration d'Opel. L'occasion de s'intéresser au développement de la voiture électrique dans les années à venir.

Oui le marché électrique croit de 50% par an. Et même si ça progresse fortement avec 1% des ventes globales ça reste encore limité. Si l'on en croit Valéo qui est l'un des plus gros équipementiers au monde. C'est-à-dire l'un des plus gros fournisseurs de l'industrie automobile. L'électrique devrait peser 10 à 12% des ventes en 2025.

Et qu'est ce qui va permettre au marché électrique de s'envoler ?

Eh bien déjà la Chine est en pleine mutation. Le pays a décidé d'investir massivement dans l'électrique pour lutter contre la pollution des grandes villes. Le virage est impressionnant. Et pour que ça marche ils investissent à tour de bras dans les infrastructures c'est à dire notamment dans les systèmes de batteries. L'Europe aussi bouge. Elle a décidé de lancer la guerre au diesel. mais le paradoxe pour le moment c'est qu'à cause de cet effondrement du diesel les émissions de co2 repartent à la hausse. il faut donc vraiment là aussi aller vite du coup vers l'électrique. Renault Nissan ou Volkswagen sont très en pointe dans ce marché. En revanche le mouvement est plus limité pour le moment aux US.

Mais quand vous dites Emmanuel que le marché électrique va peser 10% à 12% d'ici 2025 on achètera quoi à coté ?

Eh bien selon les prévisions de Valéo le reste sera thermique comme aujourd'hui avec une grande partie d'hybride. Et ce qui peut paraitre paradoxal c'est que même si l'électrique va bondir dans les années à venir eh bien il y aura demain surement plus de voitures thermiques en circulation tout simplement parce qu'il y aura plus de voitures qui rouleront. Des pays comme l'Inde sont par exemple encore sous équipés.

Et au-delà des voitures ils prévoient quoi les équipementiers pour demain coté mobilité ? 

Eh bien ils regardent tous très fortement la voiture, les navettes, les taxis autonomes. ça va révolutionner la mobilité notamment dans les grandes villes. Et ça, ça va arriver très vite. Il y a déjà quelques tentatives avec Navya par exemple dans le quartier de la confluence à Lyon ou à la Défense près de Paris. Mais petite anecdote que nous racontait récemment le patron de Valéo il existe un petit écueil auquel on ne pense pas toujours pour le développement des voitures autonomes. Et cet écueil c'est le lavage des caméras qui permettent aux voitures autonomes de circuler. Quand elles sont très sales par exemple avec la neige comme aujourd'hui,  la voiture devient aveugle. Et ça fait vraiment partie aujourd'hui des recherches pour trouver des solutions. Comme quoi parfois la technologie ne tient pas à grand-chose.