Assurance-vie : Emmanuel Macron veut taxer les plus gros contrats à 30%

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Alors que l'on commençait à parler de la "taxe Macron", le candidat d'En Marche! a clarifié sa position sur l'assurance-vie.

Emmanuel Macron a clarifié sa position sur l'assurance-vie. Il y avait urgence, car on commençait à parler de la "taxe Macron".

Qu'en est-il exactement ?

Emmanuel Macron veut donner un grand coup de balai dans la taxation des revenus du capital qui est très compliquée.
Il propose notamment que tous les gains financiers soient taxés à 30 %. C’est simple et beaucoup de personnes se réjouissent puisque certains gains peuvent être taxés parfois jusqu'à 60%. Tout le monde se réjouit sauf ceux qui ont une assurance-vie.
Pourquoi ? Parce que l'assurance-vie est actuellement taxée à moins de 30%, à 23% exactement.

Emmanuel Macron tient bon, et ne veut pas d’exception.
C’est tout de même un sujet sensible car l’assurance-vie est un produit vedette utilisé par 17 millions de Français pour une somme investie de 1.600 milliards d'euros, soit quasiment le poids de l'économie italienne.

Finalement jeudi, Emmanuel Macron a tenu à préciser sa mesure.
L’assurance-vie sera taxée à 30%, mais au-delà d'un seuil qui reste à définir, uniquement pour les gros contrats. Le site Capital.fr parle d'un seuil de 150.000 euros qui sera donc taxé non plus à 23% mais à 30%, et uniquement pour les nouveaux versements, il n’y aura pas d'effet rétroactif.

Ainsi se dégonfle la "taxe Macron".

C’est une maladie de toucher à la fiscalité du capital en France.
Souvenez-vous, Nicolas Sarkozy l'avait durcie en 2011 puis Hollande avait frappé un enorme coup en l'alignant sur le revenu du travail avant de faire machine arrière (suite au mouvement des Pigeons).
Maintenant, Macron et Fillon veulent instaurer un système simple de taxe forfaitaire à 30 %. On espère que ce sera la bonne !