Tweet de Gérard Filoche : parfois la déconnexion a du bon !

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque matin, Sylvain Chazot du Lab d'Europe 1 nous dévoile les coulisses de la politique.

Benoît Hamon découvre le tweet antisémite de Gérard Filoche en direct sur Europe1.

C’est ce qui arrive quand on se coupe de l'actualité. Mais vous allez voir : la déconnexion a parfois du bon !

Sylvain Vhazot revient ce mardi sur le tweet antisémite de Gérard Filoche ce week-end, un tweet qui a échappé à Benoît Hamon.

Ça a été la polémique du week-end : le tweet antisémite du socialiste Gérard Filoche. Indignation dans la classe politique. Le PS qui entame une procédure d’exclusion. Gérard Filoche, de son côté, dénonce "une cabale". Difficile d’échapper à l'information.

Benoît Hamon, ancien membre du PS puisqu'il en a même été le porte-parole, est donc logiquement interrogé sur le sujet ce lundi sur Europe 1. Et écoutez, face à Patrick Cohen, sa réaction défrise. Surprise de Benoît Hamon. On parle d’actualité alors évidemment sa réaction, ou plutôt son absence de réaction, est largement moquée sur Twitter. Certains, par exemple, ironisent sur son manque de préparation.

Et pourtant, Sylvain Chazot a envie de défendre Benoît Hamon ce mardi.

Exactement ! Déjà parce que Benoît Hamon fait preuve d’une certaine logique, lui qui défend depuis longtemps le droit à la déconnexion.

Et puis surtout, certains seraient bien inspirés de faire comme lui, de se déconnecter. Il faut se déconnecter ! Aurore Bergé, par exemple, La députée La République en marche, n’a pas raté la polémique signée Gérard Filoche. Problème : elle en a profité pour diffuser une énorme fake news.

Samedi soir, elle a dénoncé "l’aigreur aveugle" de Jean-Luc Mélenchon qui propose, sur Twitter, "l’asile politique" à Gérard Filoche. Sauf que le message de Jean-Luc Mélenchon date de 2014. Il n’a donc rien à voir avec le tweet antisémite de Gérard Filoche. Mea Culpa d’Aurore Bergé qui, sur RMC lundi, se trouve quand même une bonne excuse.

C’est faux mais ça aurait pu être vrai. L’argumentaire préféré des diffuseurs de fausses informations. Au moins, avec Benoît Hamon, on peut se moquer mais on n’a pas ce genre de problème ou du moins sur ce sujet.

Les émissions précédentes