Macron face aux étudiants : de la difficulté d’être chauffeur de salle

  • A
  • A
L'oeil du lab d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Aurélie Marcireau du Lab d'Europe 1 nous dévoile les coulisses de la politique.

Le président est intervenu ce mardi au Burkina Faso devant des étudiants, une intervention un peu chaotique.

Le président Macron a voulu faire du Emmanuel Macron.
Répondre à la volée aux questions des étudiants de l’université de Ouagadougou. Il devait y en avoir quatre, préparées et sélectionnées, il a finalement décidé de les prendre toutes et voilà ce que cela a donné.
Pas facile. Le président a eu du mal à obtenir un calme tout relatif mais il a semblé revigoré par l’exercice. Il n’a pas esquivé les questions sur Kadhafi, le Franc CFA ou la présence militaire française. Le tout dans une ambiance survoltée et il l’a fait remarquer aux étudiants.

Il y a eu de nombreuses questions dont une sur l’électrification insuffisante du pays et les coupures de courant. Il n’a pas répondu ou plutôt si, et il a fait passer un message, son message.
Le président burkinabé est sorti à ce moment là un instant de la salle. Mais il a voulu signifier que la françafrique c’est terminé. Sous titrage : "je n’ai pas connu les colonies, vous non plus : avançons dans une nouvelle relation".
Un vrai moment politique et même de communication politique.