Bruno Le Maire s’engage déjà à soutenir la candidature d’Emmanuel Macron en 2022

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque matin, Sylvain Chazot du Lab d'Europe 1 nous dévoile les coulisses de la politique.

Bruno Le Maire a déjà annoncé son soutien à Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2022.
Un soutien qui n’est pas forcément désintéressé.

Sylvain Chazot nous fait faire un bond dans le futur et nous parle déjà de 2022.
Comment est-ce que vous voyez dans cinq ans ? C’est toujours difficile de répondre à cette question sauf si l’on s’appelle Bruno Le Maire. Car l’actuel ministre de l’Économie sait déjà ce qu’il fera en 2022. C’est simple, il soutiendra Emmanuel Macron à l’élection présidentielle. Du moins s’il ne fait pas comme François Hollande et se présente bien à sa réélection.

Il s’y prend tôt ! Est-ce que ça n’aurait pas quelque chose à voir avec un éventuel remaniement ?

Exactement ! Un remaniement du gouvernement doit avoir lieu dans les jours, voire les heures qui viennent.
La question du maintien ou non de Christophe Castaner au gouvernement se pose, mais pas seulement. Le cas de Bruno Le Maire est également évoqué. Selon plusieurs articles de presse, Emmanuel Macron se méfie des ambitions présidentielles de son ministre de l’Économie. Ce dernier prend donc les devants et prévient que, lui président, ça ne sera pas avant 2027.

Il met donc toutes les chances de son côté pour rester au gouvernement.

Oui et cela ne s’arrête pas à cette annonce. Au Grand Rendez-vous, il a également mis en avant sa complicité avec Édouard Philippe et son admiration pour le Premier ministre, élu comme lui en Normandie.
Il se dit "très serein" sur ses chances de conserver son siège de ministre. Mais tout de même, il y a toujours un doute. Hier, lors de la 20e édition de la Cité de la réussite à Paris, il s’est lui-même amusé de cette situation. Voici ce qu’il a déclaré, selon un journaliste du Point, sur Twitter : "Si je me fais renverser par une voiture, ça facilitera le remaniement ministériel de lundi !"
En résumé : Bruno Le Maire sait ce qu’il fera dans cinq ans mais pour ce qui est de la fin de la semaine, c’est un peu moins sûr.

Les émissions précédentes