Rio 2016 : Y a d'la joie sauf en natation

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

La presse quotidienne revient ce lundi sur les bons résultats des Français aux Jeux Olympiques de Rio mais également sur les polémiques qui entourent la natation.

Tout d'abord cette interview de Jean-Pierre Chevènement dans Le Parisien.

On vous en a donné les grandes lignes dans notre journal de 8H, mais nous y revenons car c'est ce qu'on appelle un joli scoop.
En effet, depuis que le président Hollande avait évoqué son nom pour prendre la tête de la Fondation de France, c'est la première fois que l'ancien ministre de l'Intérieur, de la Défense et de l’Éducation nationale, confirme très clairement qu'il dira oui à cette proposition.
Car il y a bien eu proposition : Jean-Pierre Chevènement parle d'un courrier qu'il a reçu du ministre de l'Intérieur le 26 avril. On voit donc que la réflexion autour de cette Fondation pour l'islam a débuté bien avant les derniers attentats.
Il va dire oui donc : "Cette mission est tellement d'intérêt public qu'aucun responsable ne peut s'y dérober". Sauf, car il y a un "sauf" : "Sauf si ma nomination devait entraîner des problèmes insolubles".
Jean-Pierre Chevènement n'est pas sans savoir qu'il ne fait pas l'unanimité, notamment auprès de ceux qui appellent de leurs voeux, sinon un musulman, à tout le moins un grand connaisseur de l'islam.
A propos d'unanimité, il est intéressant de voir Jean-Pierre Chevènement citer Omar Sy, désormais la personnalité préférée des Français dans le classement du JDD : "Nous portons tous le maillot bleu de l'équipe de France".

Une équipe de France qui met en joie L’Équipe.

"Y a d'la joie", c'est la Une du quotidien sportif après les dernières médailles françaises à Rio et notamment les deux médailles d'or, en épée par équipe et en planche à voile avec Charline Picon.
De la joie il y en a aussi à la Une de Sud-Ouest, qui ne manque pas de rappeler que Charline Picon est de la région, de La Tremblade, en Charente-Maritime pour être précis.
La véliplanchiste a également les honneurs du Midi-Libre et de Vaucluse Matin.

Beaucoup moins d'enthousiasme autour de la natation française.

Après le bilan décevant des nageurs français mais aussi, et peut-être surtout, le fait que nageurs et encadrement lavent leur lave sale en famille, à coups de communiqués et de conférences de presse.
La Provence juge, sévère, que nous assistons là au "Knysna de la natation française". Vous savez la grève des joueurs de l'équipe de France de foot au Mondial de 2010.
Joli titre de Libération ce matin : "C'est la fin des rois nage".

Les chroniques des jours précédents
Voir toutes les chroniques