Nice : "Enquête sous pression"

  • A
  • A
La revue de presse est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La polémique ne cesse d'enfler autour d'éventuelles pressions exercées sur une fonctionnaire de police de Nice pour "gonfler" les services d'ordre sur place.

La Revue de presse : d'abord, ces révélations du Parisien Aujourd'hui en France.

Vous vous souvenez sûrement du dramatique déraillement d'un TGV Est, qui a fait 11 morts en novembre dernier. Le journal rapporte ce matin que trois jours plus tôt, pendant un essai, le conducteur avait eu toutes les difficultés du monde à respecter les vitesses demandées. C'est ce que révèle l'enregistrement d'une petite caméra Go-Pro, qu'on pu se procurer les enquêteurs. Une source proche du dossier s'interroge : "On peut se demander si ces tests sont encadrés avec toute la rigueur nécessaire. Quand on sait aussi que le jour de l'accident, il avaient des personnes, et notamment des enfants, qui n'avaient rien à faire dans ce Tgv".
La polémique de Nice est à la Une ce matin :
- Ouest France : "la polémique enfle"
- L'Est Républicain : "Enquête sous pression"

Dans les journaux ce matin, comme avec nos invités aussi,retour sur cette bataille droite-gauche sur les mesures de sécurité mises en place le soir le 14 juillet à Nice.

- La Provence s'interroge : que faut-il voir derrière cette polémique, "Indécence ou scandale d’État ?"

- L'Humanité a sa réponse : "Estrosi-Cazeneuve, l'indigne bras de fer". Le journal dénonce l'indécent feuilleton qui accompagne le deuil des familles des 84 victimes.
Politique encore, avec cette question en Une du Figaro.François Hollande pourra-t-il se représenter ?

Le journal constate que contrairement à janvier et novembre 2015, la réaction du président après l'attentat de Nice n'a pas convaincu les Français. Alors qu'il bat des records d'impopularité, son entourage commence à douter d'une candidature en 2017. Si Hollande ne se présentait pas, qui pour représenter la gauche l'an prochain, se demande Paul-Henri du Limbert ? Manuel Valls ? Emmanuel Macron ? Arnaud Montebourg. L'éditorialiste répond : "A vrai dire, l'affaire est sans importance. Dans le contexte que connaît la France, chacun sent bien que le corpus idéologique de la gauche est désormais dépassé et qu'il sera toujours en retard d'une guerre. La terrorisme ? La sécurité ? L'immigration ? Les frontières ? L'identité ? Sur tous ces sujets, les idées de la rue de Solférino sont caduques. Peu importe que, l'an prochain, elles soient défendues par François Hollande ou par un autre".
Le Tour de France s'achève, dernières Unes ce matin sur la Grande Boucle.
Pas trop chauvins nos journaux. Je m'attendais à ce qu'ils en fassent des tonnes sur la deuxième place du Français Christian Bardet, mais non c'est bien le vainqueur Froome qu'ils applaudissent.

Les dernières nouvelles d'Alsace :"Troisième sacre"

- L'indépendant : "Triple couronne"

- Sud-Ouest, Le Républicain Lorrain et le Courrier picard sont unanimes : "Et de trois" s'exclament-ils ensemble

Hommage encore de L'Equipe au "Règne de Froome" : le quotidien sportif se demande s'il n'est pas bien parti pour battre le record de 5 victoires d'Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain.

Vos journaux n'oublient pas de saluer la performance de Romain Bardet, deuxième de la Grande boucle. "Vivement 2017" lâche Le Parisien, persuadé que le jeune français peut encore progresser !

"Vivre le grand âge avec humanité": la difficulté d'avoir à charge une personne âgée.

Un billet signé Christian Lequesne dans Ouest France, sur cette difficile décision, que beaucoup de nos auditeurs ont sans doute déjà eu à prendre, de placer un parent âgé dans une maison de retraite. Christian Lequesne se l'est posée cette question, pour sa maman : "Comment puis-je la laisser ?" Avant de répondre : "Ce choix est le seul raisonnable. Placer un parent âgé en maison de retraite n'est pas un abandon. A condition de lui rentre visite régulièrement, et de penser à ces petites choses qui ne rompent pas l'humanité d'une vie, personnaliser une chambre, apporter des photographies, partager le récit de son quotidien".