Les tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis suscitent l'inquiétude

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

"Jusqu'où iront-ils?" se demande Le Dauphine Libéré alors que les dirigeants des deux pays ne cessent de se menacer par message interposé.

Un missile en train de décoller, en Une du Télégramme. Les journaux reviennent largement sur les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Et plus particulièrement entre les présidents des deux pays, Donald Trump et Kim Jong-un. "L'inquiétant face-à-face" titre Le Progrès. "Jusqu'où iront-ils?" se demande Le Dauphine Libéré.

Le Monde consacre également sa Une et ses premières pages au sujet. L'occasion pour le journal de s'intéresser à d'autres tensions - au sein de la Corée du Nord. Celles qui opposent le pouvoir à ceux qui font entrer des appareils électroniques et numériques dans le pays le plus fermé de la planète. Une unité spéciale est ainsi chargée de lutter contre l'arrivée clandestine de lecteurs multimédias, de clés USB, de cartes mémoires. Son nom - le "Groupe 109". Sa mission - intercepter ces objets. Pourquoi? Eh bien parce qu'on y trouve de la musique et des films venus de Corée du Sud ou de Chine. Et il y en a de plus en plus - le marché est en plein essor écrit Le Monde. L'affrontement militaire est redouté. La guerre de l'information, elle, fait déjà rage.

Michel Mercier dans la tourmente.

Après les deux filles et le fils, je voudrais la femme - dans la famille Mercier. C'est Le Parisien/Aujourd'hui en France qui le révèle. L'épouse de Michel Mercier aurait été embauchée par son mari - entre 1995 et 2009. Un emploi que les enquêteurs sont en train de vérifier. Ils regardent aussi si son travail était effectif. Elle aurait été chargée de faire le lien entre son époux et le terrain. L'affaire Mercier ressemble décidément beaucoup à l'affaire Fillon, jusqu'à la ligne de défense du sénateur centriste du Rhône. "Tout était légal et ma femme a bel et bien travaillé pour moi" a-t-il dit avant-hier aux policiers chargés de l'enquête. Une audition libre, révélée par le journal.

Le retour de la prime à la casse.

"Ce que prépare le gouvernement", titre les Echos. Le nouveau dispositif devrait essentiellement concerner les ménages les plus modestes - "ceux qui seront les plus touchés par les contraintes qui vont s'abattre sur les automobilistes", écrit Joël Cossardeaux - comme l'alignement de la fiscalité du diesel sur celle de l'essence ou les restrictions de circulation dans les grandes villes. L'objectif est donc de les aider à abandonner leur vieux diesel pour acheter une voiture électrique ou hybride. Et pour cela, la prime pourrait atteindre 2.000 euros - sous conditions de ressources. C'est l'une des options étudiées par le ministère de la Transition écologique. Celle qui est la plus généreuse. Il n'est pas dit qu'elle sera retenue - elle coûterait cher. Et il faut qu'elle puisse s'insérer efficacement au sein des autres dispositifs, déjà existants.

Kylian Mbappé bientôt au PSG ?

Le PSG, super scénariste et super producteur de séries estivales. Après la télé-novela Neymar, voici le feuilleton Mbappé. Kylian Mbappé veut jouer à Paris, annonce L'Equipe. Un contrat de cinq ans est prêt. Un salaire de 18 millions d'euros brut par an l'attend. Mais il reste des obstacles - écrit le journal. Il faut que le club parisien s'entende avec Monaco - ce qui est loin d'être évident. L'ASM n'a pas vraiment envie de renforcer un concurrent direct au titre de champion. Il faut aussi que Paris reste dans les clous du fair play financier. Et vu les sommes engagées, ce n'est pas simple. 222 millions d'euros pour Neymar, 180 millions pour Mbappé (c'est le chiffre avancé ce matin). "Il ne doit plus rester beaucoup de cheveux aux juristes du PSG", s'amuse José Barroso. Boucler les deux transferts les plus onéreux de l'histoire la même année tout en respectant les règles de l'UEFA - le défi paraît totalement insensé, mais il n'est pas impossible. Rêver plus grand, à Paris, c'est aussi rêver plus cher !