L'adieu au Père Hamel

  • A
  • A
La revue de presse est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La presse quotidienne revient ce mercredi sur l'hommage qui a été rendu au Père Hamel hier en la cathédrale de Rouen.

La revue de presse, et cet adieu tout d'abord.

Cet "adieu au Père Hamel" qui fait notamment la Une du Parisien-Aujourd’hui en France, cet hommage qui lui a été rendu hier en la cathédrale de Rouen.
Cet "adieu émouvant" a constaté Ouest-France.
Paris-Normandie, le journal régional au plus près de la tragédie, l'assassinat du prêtre dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, met en Une ses mots de l'archevêque de Rouen, pour résumer l'espoir de toute une communauté catholique, et de tout un pays : "Trop de morts violentes, cela suffit. Plus jamais ça !".

"Plus jamais ça", c'est aussi le titre de cet éditorial de La Croix, qui veut souligner tous ces gestes : la mobilisation de tous les responsables catholiques et musulmans, la présence de fidèles musulmans et juifs dans la cathédrale de Rouen, des chrétiens vendredi dernier à la mosquée pour la grande prière, ou encore des fidèles musulmans qui ont osé franchir le seuil des églises dimanche.

"Devant le défi de la barbarie, ces gestes peuvent apparaître insignifiants écrit La Croix, c'est vrai qu'ils ne suffiront pas à mettre fin aux attentats, mais ils ne sont pas anodins, ils manifestent qu'en France des personnes de confessions différentes sont capables de mettre leur force intérieure au service de la défaite de la violence".

L'autre grand titre des journaux ce matin : les JO de Rio, sur le point de débuter.

Le président Hollande sera sur place jeudi et vendredi, ce qui amuse la dernière édition du Canard Enchainé : "La popularité, ça samba et ça revient", écrit l'hebdomadaire satirique à propos du chef de l'Etat, qu'elle considère comme un indécrottable optimiste".
Nous vous parlions hier sur Europe 1 de cette première : une équipe de 10 réfugiés sportifs de haut niveau, qui ne défileront pas sous les drapeaux de leurs pays respectifs, mais derrière celui de l'Olympisme.
L’Équipe voit la jeune nageuse syrienne Yusra Mardini comme son symbole : 18 ans seulement, elle est arrivée en Allemagne après un long et périlleux exode.
L’Équipe raconte comment, elle, la championne de natation, a failli mourir noyée près de l'île de Lesbos, alors qu'elle tractait un radeau à la nage. Ajoutant que même à ce moment-là, elle faisait des sourires à un petit garçon de six ans sur le bateau.
Yusra explique : "Je ne voulais pas qu'il pense qu'on était en train de mourir".

Toujours dans L’Équipe, les coulisses des Jeux dans un registre beaucoup plus léger.

Léger sinon débridé.
Le quotidien sportif rappelle qu'à chaque olympiade, le village olympique est le cadre d'une débauche de sexe, nourriture, alcool et bagarres.
Vous en doutez ? Un seul chiffre : le nombre de préservatifs mis à la disposition des athlètes à Rio : 450.000 "petites chemises de Vénus", c'est le joli petit nom qu'on leur donne au Brésil. On a fait le calcul : cela fait 43 préservatifs par athlète.
Mais plus que la bagatelle, le vrai cauchemar des entraineurs, c'est le Mc Do du village olympique : les BigMac, frites et autres cheeseburgers sont gratuits et à volonté.

Pour finir, un rappel : "L'avenir de l'homme est la femme".

Le célèbre vers du poète Louis Aragon et Le Parisien précise ce matin : l'avenir de l'homme est la femme intelligente.
C'est une très sérieuse étude scientifique écossaise qui le dit : si un homme veut vivre vieux et en bonne santé, il doit épouser une femme intelligente.
Pourquoi ? Parce qu'en stimulant son cerveau par sa discussion, car cette gymnastique cérébrale préventive et salutaire, vous éloignez les affres de la sénilité, et notamment d'Alzheimer.
Une jolie épouse, c'est bien, une épouse intelligente c'est top. Si elle a les deux qualités : gardez-là !