La fête nationale de Hollande gâchée par Macron

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le discours du 14-juillet aurait dû être le climax du quinquennat de François Hollande, s'il n'avait eu l'épine dans le pied que Macron représente...

Je ne vous surprendrai pas beaucoup en vous révélant qu'en ce 14 juillet et bien c'est le 14-juillet qui fait la Une ! Un 14-juillet militaire et politique.
Militaire tout d'abord. Avec le traditionnel et toujours impressionnant défilé militaire des Champs Elysées qui débutera à 10H45 par le défilé aérien, qui inspire plusieurs de vos quotidiens en région : "Le 14 juillet vu du ciel" titrent les Dernières nouvelles d'Alsace.Tandis que Ouest-France propose à ses lecteurs de partager l'expérience d'un de ses photographes qui a embarqué à bord d'un Mirage 2000 lors des répétitions du défilé ! Traditionnel 14 juillet, et traditionnelle infographie pour vous renseigner sur les corps d'armée à l'honneur cette année, à lire dans le Figaro et Le Parisien. Avec notamment en invités d'honneur des soldats australiens et néo-zélandais, parmi lesquels des combattants maoris en costumes traditionnels. En plus de cette grande première : le défilé de gardiens de prisons, 47 membres de l'administration pénitentiaire.
Une grande première pour la pénitentiaire, et un dernier discours pour François Hollande.
Son dernier discours du 14 juillet de son quinquennat. La dernière fête nationale de ce mandat gâchée par le cas Macron. "14 juillet en ordre dispersé" en Une du Parisien-Aujourd'hui en France. "Hollande, Valls, Macron : le bal des pompiers pyromanes" sur celle de Libération. "Le pugilat Valls-Macron sape l'autorité de Hollande", le plus gros titre du Figaro. Son éditorialiste Paul-Henri du Limbert constate : "Depuis 2012, François Hollande n'a jamais eu de 14 juillet très facile, mais celui-ci risque d'atteindre des records. Un bilan consternant, une popularité désastreuse, et une polémique fracassante entre Valls et Macron : bref, un frai feu d'artifice !"
Pour Libération, c'est LA question de l'interview présidentielle aujourd'hui : Emmanuel Macron est toujours en poste, mais "pour combien de temps" ? "Spectacle tragi-comique" pour Le Parisien, "spectacle affligeant, bien loin des enjeux majeurs du pays que sont l'emploi, la sécurité et l'avenir de l'Europe".
Hollande, Valls, Macron, le journal s'interroge sur cet étrange "Ménage à trois au sommet de l'Etat", et cite un conseiller du pouvoir qui préfère garder l'anonymat et on le comprend : "le problème c'est qu'on se demande qui est le cocu dans l'histoire !".
Et puis, à lire dans la presse magazine, deux dossiers santé !
Deux inquiétants dossiers santé, qui font la Une respectivement de L'Obs et de L'Express. "Cancer, révélations sur un scandale français" : le dossier de L'Express cette semaine.
Avec cette étude aux résultats affolants que le Professeur Christophe Mariette présentera à l'automne prochain mais auquel le magazine a eu accès, en avant-première. L'étude montre que le taux de mortalité des malades de cancer opérés dans les structures réalisant moins de vingt opérations par an est bien plus supérieur à celui des patients qui le sont dans des centres spécialisés réalisant plus de 60 opérations par an. Une réalité qui est cachée aux malades.
Tandis que L'Obs publie le cri d'alarme de 100 médecins sur la maladie de Lyme, "L'épidémie qu'on vous cache" titre le magazine. La maladie de Lyme c'est cette pathologie pouvant se révéler très handicapante transmise par les tiques.Une pathologie à l'ampleur sous-estimée, des tests déficients, silence des autorités. De nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer un possible scandale sanitaire. Un dossier complexe, que je n'ai pas le temps de vous présenter plus complètement ici, mais je vous invite à sa lecture, cette semaine dans L'Obs.