La carte des vins français chamboulée

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

La presse quotidienne revient ce mardi sur la nouvelle règle, venue de Bruxelles, qui agite le monde viticole.

C’est une véritable révolution, un séisme, une redistribution totale des cartes, c’est...

On pourrait penser au débat sur la déchéance de nationalité, mais non !
L’info du jour pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, c’est "la carte des vins français chamboulés !"
La faute à cette nouvelle règle, venue de Bruxelles, qui agite le monde viticole : à partir du 1er janvier, on pourra cultiver des vignes n’importe où en France, des vignes dites "sans indication géographique", un vin "de France", qui fait déjà hurler les puristes !

C’est une autre carte qui intéresse La croix

Pour qui, "enfin, Paris devient grand !".
Là aussi, c’est pour le 1er janvier, la naissance du "Grand Paris", l’ensemble formé par la capitale et 130 communes de sa banlieue.
La Croix semble persuadée que la nouvelle organisation améliorera la vie de ses sept millions d’habitants.

Économie encore, avec 2015, "année record des ruptures à l’amiable"
C’est la Une des Echos qui rapporte que 320.000 ruptures conventionnelles de CDI ont été homologuées cette année. Manifestement, entreprises et salariés semblent y trouver leur compte.
Mais les syndicats déplorent que le dispositif soit parfois utilisé pour des départs déguisés en pré-retraite.

Et puis nouvelle illustration de la très atypique météo de ce mois de décembre, la multiplication d’incendies, de feux de végétation souvent provoqués par des écobuages mal maîtrisés.
"Ecobuages, ça suffit !", titre notamment La République des Pyrénées.

 
Également à la Une des journaux, le débat sur la déchéance de nationalité

Qui emporte haut la main la palme du débat politique le plus passionné de cette fin 2015. François Hollande, peut-être écoutez-vous Europe 1 ce matin...
Un petit conseil si je puis me permettre : lisez Libération et le Figaro mais évitez Le Monde, L’Opinion et Le Parisien qui risquent de vous mettre de méchante humeur.

Le Parisien pour commencer, qui constate que vous êtes lâchés par vos fidèles
Comme c’est la période des fêtes, le journal a représenté ça sous forme de bûche, le gâteau, coupé en trois grandes parts.
Vous savez sur les bûches, parfois il y a des petits lutins en plastique, et bien là ce sont les personnalités du PS, divisées en trois grands camps : les "pour", les "taiseux", et surtout les "contre" : et ils sont les plus nombreux sur cette bûche, notamment Jean-Pierre Mignard, invité d'Europe 1 ce mardi.

"Qui a piégé qui ? s’interroge L’Opinion
Pour le quotidien libéral, "en programmant une mesure qu’elle réclame, Hollande veut obliger la droite à le soutenir. Mais la pagaille provoquée par son projet s’amplifie dans son propre camp".

Le Monde voit un "PS qui se divise", une "gauche qui se fracture" et estime que le président a pris le risque d’une "rupture irréversible" avec le peuple de gauche.
Mais ce n’est pas, pas du tout, l’avis de Libération ! En Une, au-dessus des visages soucieux de François Hollande et Manuel Valls, ce titre : "Pas si seuls". Libé constate que dans les sections du PS, la déchéance de nationalité ne choque pas. Le journal cite plusieurs militants, qu’elle a rencontrés,  comme Guillaume Quévarec : "Les terroristes qui tuent aveuglément ne sont pas dignes d’être Français. Qu’ils soient binationaux ou pas".
Mais les militants PS sont divisés, eux aussi, comme on a pu l’entendre dans le journal de 8H, sur Europe 1.

Le Figaro enfin rappelle ce dernier sondage : 94% des Français soutiennent le texte !
Et Paul Henri du Limbert se moque de "ceux qui à gauche s’adonnent au jeu du "l’ai-je bien entendu ?". Chacun prend la pose, qui sentencieux, qui exalté, pour assurer d’un ton définitif que les socialistes vendraient leur âme au diable s’ils approuvaient une telle mesure".
L’éditorialiste s’interroge : "Qui parviendra à convaincre cette micro-société que ses lubies oiseuses suscitent dans le pays réel un mélange d’indifférence et d’incompréhension ?".

Le terrorisme : c’est ce qui a marqué le plus les enfants français en 2015

C'est le constat du journal Le Petit quotidien, destiné aux 6-10 ans. De jeunes lecteurs qui ont classé les événements de l’année les plus importants selon eux.
En numéro 1 donc, les attentats du 13 novembre à Paris. En 7, ceux du début de l’année contre Charlie Hebdo t en 10, la crise des migrants.
Des enfants qui ne sont pas préservés, on le voit, des inquiétudes des grands mais qui ont aussi leurs propres centres d’intérêts !
Pour eux, le 2ème événement le plus marquant de l’année, c’est l’arrivée des robots de compagnie. Le 3ème, la présence d’eau sur Mars et au pied du podium, numéro 4, cette bonne nouvelle : les pandas géants sont de plus en plus nombreux.

 
On reste dans le domaine de l’enfance avec Le Petit Prince.

C’est la Une de La Voix du Nord : "Le Petit Prince a 70 ans"
Et pourtant, manifestement, pas une ride, : "c’est le livre le plus vendu dans le monde après la bible" rapporte le journal qui s’interroge : "comment un conte pour enfants peut-il remporter un tel succès, et le tenir aussi longtemps ?"
C’est parce que le texte de Saint-Exupéry est bien plus qu’un conte pour enfants, explique l’éditeur Alban Cerisier, c’est un livre "transgénérationnel", ainsi qu’une "fable philosophique".

Tenez, ce matin, rappelons-nous quelques-uns de ses enseignements :
"On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux".
"Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé".
Ou encore : "C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui a fait ta rose si importante".

 
Pour finir, rions un peu…

Avec cette vidéo mise en ligne par le site Rue 89.
Vous savez peut-être que le drone a été l’un des cadeaux tendances de ce Noël 2015. On estime qu’aux États-Unis, un million de drones ont été offerts à cette occasion.
Un appareil qui se banalise, mais dont la maîtrise n’est pas si évidente comme en témoigne cette compilation des meilleures chutes, des meilleurs crashes de drones en 2015.
Drone perdu dans les arbres, drone explosé sur le sol, drone noyé dans le lac, etc...
Allez voir, franchement, c’est hilarant, surtout quand on connait le prix de ces joujoux.
La vidéo est sur Twitter avec le hashtag #E1matin.

On rigole mais on s’inquiète aussi : Rue89 se demande : "A quand le premier accident mortel ?"
Vous avez peut-être vu il y a quelques jours l’image de cet énorme drone s’écrasant à quelques centimètres d’un champion de ski autrichien.