François Bayrou, le nouveau "caillou" de Macron

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

François Bayrou qualifié de "vieux politicien", "une sorte de tonton ronchon", "Le Figaro" rappelle les drames qui se jouent en Méditerranée à travers un témoignage et on apprend ce qu'est un orchidomètre avec "Le Monde".

Ce matin en Une de vos journaux mercredi matin, il y a les optimistes et les pessimistes : Les Échos : Les signes positifs se multiplient sur l’emploi. Et pour les pessimistes : l’Opinion : Budget 2018 : la bombe du CICE. Libération : Loi travail 2 : Ils sont prêts à tout.

Et dans la série des ennuis : Aujourd’hui en France : le cas Bayrou. La Nouvelle République : vie publique encadrée et Bayrou recadré.

Le garde des Sceaux François Bayrou

"Bayrou aura été son bijou, il deviendra son caillou" prédit Yann Marec dans le Midi Libre. "Le feuilleton immobilier Ferrand ne suffit donc pas au bonheur de l’Élysée", ironise Xavier Brouet dans Le Républicain Lorrain, en allusion à la nouvelle affaire sortie par Médiapart."

"Bayrou n’est pas un nouveau dictateur", raille Gilles Grandpierre dans L’Union, "tout simplement un vieux politicien. Une sorte de tonton ronchon, qui se prend volontiers pour lui-même et ne supporte pas qu'on lui fasse la morale quand il ne dédaigne pas la faire aux autres. Ajoutons que le fondateur du MoDem, persuadé d'avoir hautement contribué à faire Macron, n'entend pas voyager sur le porte-bagages." Mais tous préviennent, à l’instar de Cécile Cornudet dans Les Echos : "Dimanche, Macron n’aura plus besoin de son allié Bayrou. Ce dernier paraîtra même un peu incongru, rémanence du vieux monde dans l’ère nouvelle."

Pendant ce temps, en Méditerranée

Loin de ces turpitudes, Le Figaro nous rappelle aux réalités : migrants : l’Europe face à un nouveau défi venu d’Afrique. La campagne électorale a pudiquement masqué le drame. Mais les débarquements de migrants en Italie sont en hausse de plus de 40% depuis le début de l’année. Au 9 juin, les naufrages avaient fait 1.622 noyés. Et Marilyne Dumas raconte ces destins anonymes.

Mamadou Kourbaï, parti de Guinée Conakry avec sa femme et ses trois enfants. Tous les quatre sont morts en mer en décembre dernier, quand les passeurs ont coulé leur zodiac parce que 45 Bengali n’avaient pas payé le voyage. Il se retrouve emprisonné à l’ouest de Tripoli : "Il n’y avait pas assez à manger, on buvait de l’eau salée, on dormait par terre. Ils violaient des femmes devant nous. Ils battaient des gens pour n’importe quoi. Partir a été la plus grosse erreur de ma vie."

Les autorités françaises s’inquiètent de l’afflux de francophones, Sénégalais, Ivoiriens ou Maghrébins qui ne seront pas éligibles au droit d’asile. Mais le taux de retour effectif des déboutés du droit d’asile ne dépasse pas 10%. Alors, ils risquent leur vie en Méditerranée. "Sans renier ses valeurs d’accueil", écrit Arnaud de La Grange, "l’Europe doit s’attacher à ne pas présenter au continent voisin le miroir d’un eldorado sans limite ni frontière. Le mensonge est meurtrier et l’Afrique se vide d’un précieux sang."

Charité

Dans les pages Économie du Figaro, un débat crucial. Le milliardaire patron de Zara, Amancio Ortega, vient d’offrir 320 millions d’euros à la lutte contre le cancer. Pourtant, des collectifs appellent les gouvernements régionaux à refuser l’argent car Ortega offre des équipements technologiques alors que la médecine espagnole a été frappée de plein fouet par l’austérité et les réductions de postes. C’est au secteur public de définir les priorités, estiment les associations. D’autant que, selon un calcul d’eurodéputés verts, Inditex, le groupe d’Amancio Ortega, aurait économisé 600 mns d’euros d’impôts entre 2011 et 2014 grâce à des techniques d’optimisation fiscale.

Savez-vous ce qu’est un orchidomètre ?

Un petit boulier qui mesure les testicules (du grec orchis), très utile pour les endocrinologues. Sauf qu’il s’égare, il faut le remplacer. La rubrique Improbablologie du Monde décrit l’étude publiée par des médecins de Liverpool  pour vérifier si les chocolats Maltesers’ et Galaxy Truffle (8 mm de diamètre) ne remplaceraient pas avantageusement les orchidomètres pour un moindre coût. Ils ont étudié grâce à des cobayes la résistance au choc et la fonte (gros avantage à l’orchidomètre en bois) et la comestibilité (avantage aux perles de chocolat). L’orchidomètre alternatif nourrit les médecins : gros avantage pour les systèmes de santé frappés par l’austérité. Sinon, des multinationales qui payent leurs impôts, ça marche aussi.