Fillon impose sa candidature à la droite !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

La presse quotidienne revient évidemment ce mardi sur l'entêtement de François Fillon qui maintient fermement sa candidature.

Ce matin en Une de vos journaux, allez, devinez :
Le Figaro : Fillon impose sa candidature à la droite.
Le Parisien : Il les a eus.
Le Monde : Juppé renonce et fustige l’obstination de Fillon.

Mais certains irréductibles vont sur les questions de fond :
L’Humanité : L’hôpital malade des cadences infernales.
La Croix : les fonctionnaires, miroir des Français.

Fillon et Juppé

C’est le dessin de Kak en Une de l’Opinion qui résume le mieux : Alain Juppé au bord de la piscine, maillot de bain et petit bouchon sur le nez. Il trempe le doigt de pied dans l’eau où tournent quelques requins, une chaussure flotte : "Finalement, non". Pour ceux qui aiment le roman de la politique, la destinée des grands fauves, il y a le portrait d’Anne Fulda dans le Figaro. Histoire d’un homme à qui tout le monde a répété qu’il était le meilleur, qui s’en est persuadé, et qui ne comprend pas pourquoi ça lui a échappé. Pour les autres, ils pourront, comme Alexis Brézet, se dire que la campagne va peut-être enfin pouvoir commencer. On va parler programme. Enfin, peut-être. On pourra lire l’interview de François Hollande dans Le Monde, sur cette Europe dont il faudrait retrouver l’esprit et qu’il prétend avoir réorienté. Dans Le Monde aussi, les déclarations d’Emmanuel Macron sur le nucléaire qu’il n’a jamais considéré comme une maladie. Déclaration faite alors que se tenait à ses côtés l’ex ministre de l’environnement, Corinne Lepage. Mais il s’est racheté en plaidant, tarte à la crème de tous les candidats, pour un développement des énergies renouvelables. Allez, on peut en parler de tout ça ?

Environnement et lobbies

Dans Le Monde encore, Stéphane Foucart évoque les expertises contradictoires autour du glyphosate, le principe actif du Roundup, l’herbicide vedette de Monsanto. Certains experts pointent un lien avec certains cancers du sang. Mais un autre organisme explique depuis des années que tout va bien. Sauf qu’on vient d’exhumer un courriel du 21 mars 2013 adressé par Marion Copley, une toxicologue, à l’un de ses supérieurs qui supervise le deuxième organisme. Elle énumère 14 mécanismes d’action par lesquels le glyphosate peut initier la formation de tumeurs. Et elle précise à son interlocuteur : "Nous nous sommes, toi et moi, disputés de nombreuses fois. Pour une fois, arrête tes connivences et tes jeux politiques avec la science pour favoriser les industriels. Pour une fois, ne prends pas tes décisions en fonction de la manière dont elles vont affecter ton bonus". Elle accuse son supérieur d’avoir intimidé les experts et modifié deux rapports pour favoriser l’industrie. Marion Copley, depuis, est décédée d’un cancer qu’elle combattait depuis 15 ans.

Un peu de géopolitique

Alors que l’Opinion nous informe que, quatre ans après le début de l’engagement français au Mali, Tombouctou est encerclée par des combattants, Le Figaro revient sur le différend entre la Turquie et l’Allemagne. Le référendum du 16 avril prochain doit renforcer encore les pouvoirs du Président Erdogan. Les partisans du Non sont qualifiés de traîtres, leurs colleurs d’affiches frappés par la police, un journaliste germano-turc vient d’être jeté en prison pour propagande terroriste, mais Recep Erdogan a accusé l’Allemagne d’avoir conservé les pratiques du nazisme parce que la ville de Cologne vient d’annuler des meetings en faveur du Oui à destination des Turcs d’Allemagne. Pratiques nazies, c’est sans doute légèrement exagéré. "Si un reproche devait être fait aux autorités allemandes, écrit Renaud Girard, ce serait plutôt celui du laxisme, notamment au regard de la protection du droit des femmes". Il rappelle qu’en 2015, Erdogan avait tenu un meeting à Strasbourg devant 12.000 personnes. Le Président les avait invitées à réussir sur le plan économique mais à ne pas s’intégrer à la culture et aux valeurs de l’occident. Dans la salle, hommes et femmes étaient séparés. Alors, la ville de Cologne a sans doute eu raison de ne pas souhaiter renouveler l’expérience.

Vente aux enchères

L’article s’intitule "Les fossiles et le marteau". Le Parisien nous parle d’une vente aux enchères exceptionnelle à Drouot. Des squelettes de dinosaures, dont certains complets. Pourquoi ne sont-ils pas dans des musées ? En fait, 90% des recherches archéologiques sont le fait d’acteurs privés. Un petit tricératop dans votre salon ?


C’est aussi dans Le Parisien qu’on apprend qu’AirbnB ne se contentera plus de louer des appartements et de tuer l’hôtellerie. Il proposera maintenant des visites thématiques de Paris, pardon, des expériences à vivre proposées par des passionnés, des experts. Où danser, par la chorégraphe Blanca Li. S’entraîner en ville, par le tennisman Gaël Monfils. Et où acheter une belle écharpe, par le journaliste Christophe Barbier. Les guides et conférenciers, ceux qui sont formés à un service de qualité, craignent une concurrence déloyale. Mais si c’est pour avoir une belle écharpe rouge sur les plateaux télé, ça vaut bien de déstructurer une nouvelle profession.