Berlin découvre l'ampleur de la menace terroriste

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La revue de presse est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La presse quotidienne revient de nouveau ce jeudi sur l'enquête et la traque après l'attentat de Berlin.

À la Une de vos Journaux, l'enquête en Allemagne après l'attentat de Berlin.

"Cette traque en Europe" qui fait notamment la Une de Libération, après l'avis de recherche diffusé à l'encontre du Tunisien Anis Amri.

Une Allemagne qui s'interroge sur les mesures qu'elle doit maintenant prendre en matière de sécurité. "Sécurité : l'Allemagne débat" c'est la Une de La Croix qui rappelle que jusqu'ici les libertés individuelles étaient sanctuarisées dans un pays marqué par son histoire, mais qu'après l'attaque de Berlin, les tenants du tout-sécuritaire trouvent une certaine audience dans le pays, à la veille d'une année électorale.

"Berlin découvre l'ampleur de la menace terroriste" confirme Le Figaro.

Alors que jusqu'ici l'Allemagne s'était longtemps crue épargnée par la menace.
Parce qu'elle n'avait pas de passif colonial avec le monde arabe.
Parce qu'elle n'avait pas participé à la guerre en Irak.
Parce que la population turque - qui compose l'essentiel de la population musulmane - ne nourrit pas de ressentiment à l'égard de la population allemande.
Et puis Angela Merkel avait adopté des positions ouvertes, en déclarant notamment : "L'islam fait partie de l'Allemagne".
Mais, écrit ce matin Le Figaro, "l'esprit de tolérance fait sans doute aussi partie des cibles des terroristes".

Vous souvenez-vous de ces attaques qui, pendant la campagne pour la primaire de la droite, ont visé Alain Juppé, en provenance de l'extrême-droite ?

Alain Juppé surnommé "Ali Juppé" sur internet, par ce qu'on appelle la fachosphère, visant à le faire passer pour complaisant avec les islamistes ?
Et bien Libération constate ce matin que c'est au tour de François Fillon, le candidat de la droite, d'être désormais visé par des attaques.
Après Ali Juppé, voici donc Farid Fillon !
Sur certains sites et comptes Twitter d'extrême-droite, on retrouve des procédés similaires, photomontages représentant Fillon barbu, et vieilles photos ou anciennes déclarations sorties de leur contexte censées le compromettre.
Pendant la campagne de la primaire, l'équipe de Juppé avait constaté la difficulté de riposter à ces attaques, au risque de leur donner plus d'écho.
"Contre une attaque irrationnelle, difficile d'apporter une réponse rationnelle", expliquent aujourd'hui les Fillonistes, qui réfléchissent actuellement à la manière de contrer ces attaques sournoises.

Bientôt Noël !

En Une du Parisien, deux grands chefs ont relevé le pari du journal : proposer un menu de réveillon pour moins de cinq euros ! Boissons non comprises, faut pas exagérer non plus !
Deux chefs qui conseillent de lâcher les chevaux, de ne pas trop faire attention aux calories pendant les fêtes. Pour les régimes, on verra plus tard !

Et puis Noël toujours dans Le Parisien.

Où on apprend que le groupe mythique de hard rock français, Trust, se reforme pour une tournée.
Trust, Antisocial, c'était en 1980.
Et ce n'est pas fini puisque Bernie Bonvoisin et Norbert Krief, dit Nono, sont actuellement en tournée.