Attentats : les dernières révélations de l'enquête

  • A
  • A
La revue de presse est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La presse quotidienne revient ce lundi sur les nouvelles informations concernant le déroulé des attentats de Paris.

A la Une de vos journaux ce matin, il y a les dernières révélations de l’enquête sur les attentats du 13 novembre.
Informations exclusives du Figaro, où l’on apprend que les kamikazes ont tenté par tous les moyens d’entrer au Stade de France pour se faire exploser dans les tribunes, que 400 coups de feu ont été tirés sur les terrasses de Paris, et qu’au Bataclan les tueurs ont utilisé des "boucliers humains" pour se protéger pendant l’assaut.

A la Une du Parisien-Aujourd'hui en France, la "nouvelle arme antifraude en matière de cartes bancaires. Bientôt le cryptogramme (les 3 chiffres inscrits au verso de la carte) changera toutes les 20 minutes, grâce à un petit écran.
Cette carte bancaire là coûtera plus cher à fabriquer : Le Parisien espère que ce sont les banques qui paieront le surcoût, et pas les clients.

Numérique toujours...
Où comment 2015 a été l’année qui a transformé la France des entreprises. Les grands groupes notamment adoptent de plus en plus de vraies stratégies digitales selon le constat des Echos.

Libération propose à ses lecteurs son 9ème "Libé des solutions", un journal préparé avec Reporters d’espoirs, cette agence qui privilégie les informations positives, celles à même de refonder la société.
Un regard plus optimiste sur notre monde, et des initiatives pour le changer : c’est à lire dans Libé.

Positivons toujours grâce à la course à pied.

En Une de La Provence, la 8ème édition de la Corrida du Vieux Port, hier soir à Marseille.
Une course où de nombreux participants sont venus déguisés : "Pères Noël, pom-pom girls, Dark Vador, Wonder Woman et même sardines..."
La Provence salue cette "vague de bonne humeur, cette jolie façon de tourner le dos à une sale année".

 
Également à la Une des journaux, les tensions en Corse.
 
Les dérapages racistes après l’agression de plusieurs pompiers. Ces "tensions loin d’être résorbées" constate L’Echo de Haute Vienne.
"Calme trompeur à Ajaccio", dit encore Le Parisien, qui donne la parole à deux habitants de ce quartier des Jardins-de-l’Empereur.
"Moi j’ai en ai marre dit ce retraité d’origine marocaine. Les jeunes font la loi ici. Quand on leur dit quelque chose, ils répondent : "Ferme ta gueule, sinon je te brûle ta voiture". J’attends que ma femme soit à la retraite pour qu’on parte au Maroc".
Sébastien, un cuisiner d’une quarantaine d’années, lui, relativise : "Le problème vient d’une dizaine de personnes que tout le monde connaît, même les flics".

Justement, écrit Le Figaro.
"Certes saccager un lieu de culte est hautement répréhensible, de même que se faire justice soi-même. Mais tendre un guet-apens aux pompiers et les accueillir avec des barres de fer et des pierres l’est tout autant…"
Paul-Henri du Limbert interpelle le président Hollande, dont la tâche première "consiste à faire respecter l’ordre républicain partout en France".

Comme L’Humanité qui titre ce matin "La haine xénophobe défigure l’île de Beauté", ce sont "ces exemplaires du Coran déchirés et brûlés, cette salle de prière saccagée, ces slogans xénophobes" qui ont le plus marqué La Croix.
"Et ce que ces images révèlent de la grande confusion qui s’installe progressivement dans notre pays entre religion, origine, et délinquance".
Le quotidien catholique ajoute : "La Corse, pas plus que la France, n’est une "terre chrétienne". C’est un pays aux racines en partie chrétiennes certes. Mais un christianisme qui a toujours placé au premier rang de ses valeurs l’accueil de l’étranger".

 
La Croix qui justement consacre ce matin sa Une à l’accueil des Chrétiens d’Orient.

Le journal a suivi le Noël à Rennes, en Bretagne, d’une famille de migrants irakiens, accueillis par la paroisse Jeanne d’Arc, et une association, Jonas. Allez voir cette belle photo, page deux, du bébé de cette famille, né voilà sept semaines à Rennes !
Un bébé en mini-costume de père Noël, présenté à bout de bras par le prêtre à l’assistance, lors de la messe de Noël. Un petit William, "paisiblement endormi, qui n’entend pas les applaudissements qui crépitent", écrit La Croix. "Pas plus qu’il ne voit les larmes discrètes dans certains regards", "Ce tout petit bébé, le signe que tour renaît, que tout est possible", a commenté ce soir-là le curé de la paroisse.

Restons en Bretagne, avec Ouest-France

On les avait un peu oubliés, mais le quotidien régional nous les remet en mémoire ! Les fameux portiques écotaxe, que sont-ils devenus ?
"Cela fait huit mois maintenant que le gouvernement, que Ségolène Royal, a annoncé leur démontage. Que s’est-il passé depuis ? Et bien rien", constate le journal.
Des appels d’offre ont été lancés auprès de sociétés, qui ont répondu. Mais rien, on attend toujours…
En réalité, explique Ouest-France, "le gouvernement tente de trouver une nouvelle mission à ces équipements dont il ne sait que faire. Ça phosphore depuis des mois, mais sans résultat !"
Le journal fait le bilan : "20 portiques ont été détruits par les opposants. Mais il en reste encore plus de 150. Qui attendent que le temps passe. Leur prix : entre 600.000 et 800.000 euros pièce".
Ouest-France rappelle la facture du fiasco de l’écotaxe : plus d’un milliard d’euros !

 
On sort à peine du Réveillon de Noël que déjà se profile celui du Nouvel an.

Que faire, que manger, avec qui au Nouvel An ? Voilà la question qui taraude plusieurs de vos journaux ce matin.
L’Ardennais a demandé à trois chefs de composer un menu de réveillon chic et pas cher : on arrive à vingt euros par personne, pas mal !
Sud-Ouest propose à ses lecteurs des idées insolites pour le réveillon, comme de le passer dans les arbres. Moi je dis d’accord, à condition de ne pas trop l’arroser le réveillon, sinon ça va mal finir.
D’ailleurs, Le Télégramme se penche sur les idées reçues à propos de l’alcool, genre "danser aide à dessouler" : et bien non c’est faux ! Au mieux, si vous êtes occupé à danser, peut-être boirez-vous un peu moins…
Surtout Le Parisien fait le pari que cette année, plus que de coutume, de nombreux Français resteront à la maison pour le réveillon. La faute à l’état d’urgence et à un budget limité.
"Le must", parait-il, c’est la soirée de Réveillon costumée à la maison.
Cette année, le thème "Star Wars" a la cote avec tenues de Jedi, de soldats de l’Empire, mais on peut aussi trouver, ça existe, toute la déco de table façon Star Wars.

Si vous deviez aller à un Réveillon costumé, ce serait quoi votre costume ?