Arrivée de Neymar au PSG : Doha montre les muscles !

  • A
  • A
La revue de presse est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La presse quotidienne revient ce vendredi sur l'arrivée surmédiatisée de Neymar au PSG.

Un journal anglais pour commencer, Le Daily Telegraph.

Il s'intéresse au rôle qu'aurait joué Nicolas Sarkozy dans l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Les enquêteurs français se demandent si l'ancien président n'aurait pas reçu de l'argent dans ce dossier. Des enquêteurs qui s'intéressent aussi à des accords qui auraient permis à un fonds qatari de prendre une participation dans une entreprise publique, sans la citer. "Sarkozy, concerné par l'enquête sur la Coupe du Monde", c'est à lire dans le Daily Telegraph ce matin.

Le Qatar, il en est encore question aujourd'hui, après l'officialisation du transfert de Neymar au PSG.

"Doha montre les muscles", écrit L'Équipe, qui consacre 18 pages à l'arrivée du joueur brésilien en France.
Une superstar en ligue 1, le championnat de France commence ce soir.
"Les trois coups" titre Monaco Matin. Monaco, le champion en titre, qui reçoit Toulouse ce soir.

Une autre compétition commence aujourd'hui, les championnats du monde d'athlétisme à Londres.

Dernières courses de la carrière d'Usain Bolt ce soir et demain. Il faut donner le titre de l'article que Libération consacre à cet événement : "Feue foulée".

Bolt, star des Jeux Olympiques de Rio l'été dernier.

Un an après, "la ville ne répond plus", écrit La Croix. De nombreuses installations sont fermées, comme le parc olympique de Deodoro, qui devait être transformé en parc de loisirs. D'autres sont abîmées, comme le vélodrome qui a partiellement brûlé, le week-end dernier.
Plus grave, l'État de Rio est en faillite. Conséquences : l'université n'a pas rouvert cette semaine, des enseignants ne sont plus payés depuis le mois de mai. Tous les secteurs souffrent comme la santé ou la culture. Symbole de cette déliquescence : le cas d'un danseur étoile du Théâtre de Rio, Filipe Moreira, "Il a été contraint de se reconvertir en chauffeur Uber pour survire", raconte Aglaé de Chalus.
L'insécurité augmente, dans la ville et le nombre d'homicides a augmenté de 15% au premier semestre par rapport à l'an dernier. Les trafiquants de drogue reprennent du terrain dans les favelas. Du coup, le gouvernement fédéral va envoyer 10.000 hommes en renforts. "La gueule de bois est sévère". "On nous avait promis une ville plus sûre, mieux équipée. Rien de tout cela n'est arrivé" regrette une chercheuse carioca.

À lire, également ce matin, l'entretien accordé par le Premier ministre au Parisien-Aujourd'hui en France.

Pas d'annonce, quelques confirmations : une baisse des impôts de 10 milliards d'euros l'an prochain. Une réforme de la politique du logement et de celle de l'emploi.
Édouard Philippe assume les nouvelles économies annoncées ces derniers jours et il réagit à la baisse de sa popularité et de celle d'Emmanuel Macron dans les sondages. "Ceux qui ont passé leur temps à regarder ces études, ou pire, à gouverner au gré des sondages ont échoué. Je vais essayer de ne pas faire la même erreur" explique-t-il, reconnaissant par ailleurs que la majorité est dans une période de rodage.

Le chef du gouvernement s'apprête à partir en vacances.

C'est peut-être aussi votre cas ce week-end. L'occasion pour Le Parisien de s'intéresser à votre valise, souvent bien remplie, trop remplie. "Le syndrome de la valise trop pleine" titre le journal. Une formule pour résumer ce phénomène : "on ne sait jamais". 82% des Français reconnaissent qu'ils prennent plus d'affaires que nécessaire, selon une étude menée par le site de voyages Expédia. À cela, plusieurs explications : le besoin d'emporter des gris-gris, des vêtements ou des objets qui nous rassurent, mais aussi des habitudes familiales ou le regard de l'autre. Il y a aussi l'envie de parer à toute éventualité, ce sont les "valises défensives", avec des dizaines de médicaments, des pulls, des foulards "au cas où". Face à elles, les "valises hédonistes", plus légères, concentrées sur le plaisir. "La valise est le miroir étonnant de ce que nous sommes et de ce que nous n'osons pas forcément nous raconter" analyse le psychiatre Michel Lejoyeux. Montre-moi ta valise, je te dirai qui tu es...