Traumatisme sonore aigu : il faut agir vite !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Europe 1 sante est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le docteur Gérald Kierzek nous explique ce que sont les traumatismes sonores aigus, comme ceux qu'ont pu subir les rescapés du Bataclan, et comment les traiter.

"Après le Bataclan, on a oublié les oreilles." Ce titre dominical du Journal du dimanche nous rappelle que les oreilles des rescapés des attentats du 13 novembre au Bataclan ont pu être endommagées après avoir subi pendant plusieurs heures les bruit des tirs de kalachnikov.

Inflammation de l'oreille. Que risquent ces personnes ? Un traumatisme aigu, comme l’a expliqué le docteur Gérald Kierzek lundi dans la Matinale d’Europe 1. Il s’agit d’une "exposition brutale à une stimulation sonore de forte intensité, qui peut provoquer une inflammation des cellules ciliées de l’oreille", a expliqué le médecin. En cas d’inflammation, il faut agir vite et, si possible, appliquer un anti-inflammatoire à la cortisone avant même la consultation d'un médecin, recommande le Dr Kierzek. Parmi les conséquences possibles de ce type de traumatisme : les acouphènes. Un phénomène qui peut se traduire par une baisse de l’audition, une sensation d’oreille bouchée ou des sifflements, et qui peut également être causé par un traumatisme chronique ou des bouchons de cérumen.

Eviter le silence. Gérald Kierzek a prodigué quelques conseils qui vous seront utiles si vous souffrez d’acouphènes. Contrairement au cliché qui suggère de se reposer dans un environnement totalement silencieux, il faut contrebalancer les acouphènes avec un bruit de fond ou une musique, même à faible volume. Il faut également éviter le tabac et l’alcool, qui risquent d’aggraver l’inflammation. Enfin, si vous souffrez d’acouphènes trop douloureux ou trop intenses, il existe des solutions, comme la rééducation ou les prothèses auditives.