Affaire Adidas : "1 milliard d'euros, c'est un chiffre symbolique"

  • A
  • A