Philippe Rochot : "La photographie est ma passion première"

  • A
  • A
L'invité d'europe nuit est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Invité d'Europe Nuit mardi, Philippe Rochot, ancien grand reporter à France 2, a confié sa passion pour la photo, qu'il a assouvie aux quatre coins de monde.

"Quand on arrive, en une seule image, à traduire un événement, on a réussi sa mission", a confié Philippe Rochot dans Europe Nuit mardi. L'ancien grand reporter à France 2 est un passionné de photographie, "c'est même ma passion première", a-t-il affirmé. Le journaliste signe un livre, Reportages pour mémoire aux éditions Erick Bonnier, dans lequel il recueille ses photos en noir et blanc, prises aux quatre coins du monde, au cours de sa grande et longue carrière.

Attaché aux sujets de ses photos. Lui qui, à France 2, était devant la caméra et pas derrière, a parfois été "frustré" de ne pouvoir capturer l'image d'événements importants. "J'aime ressentir la même chose que le cameraman, a-t-il expliqué. Je suis aussi un journaliste reporter d'images". Pour compenser le manque, Philippe Rochot a toujours conservé son appareil photo près de lui, notamment dans les situations d'actualité dramatiques. "Je me suis toujours attaché aux personnes que je rencontrais, je me suis toujours inquiété de savoir ce qu'ils étaient devenus. Une fois en France, je me suis toujours efforcé d'avoir de leurs nouvelles".

Photo mémorable. S'il fallait garder une seule photo de ce recueil, Philippe Rochot opterait pour un cliché pris au Rwanda, alors qu'il se trouvait avec des orphelins rencontrés dans la province de Kivu, pendant le conflit entre les Hutus et les Tutsis. "J'avais fait un reportage avec eux. Et plus tard, j'ai appris qu'une attaque avait eu lieu dans le village où ils se trouvaient". Inquiet, il a finalement été rassuré par une lettre de leur accompagnatrice qui était parvenue à les mettre en sécurité.