Eudeline : David Bowie "ne suivait pas la mode"

  • A
  • A
L'invité d'europe nuit est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Christian Eudeline, journaliste et critique à VSD et aux Echos, loue les qualités de visionnaire du chanteur, mort dimanche. 

Une icône de la culture populaire de ces dernières décennies s’en est allée. La disparition de David Bowie, dimanche, a été suivie d’hommages planétaires, de la Grande-Bretagne à la France en passant par les Etats-Unis. Il faut dire que l’artiste a traversé les époques, se renouvelant sans cesse. "Il était toujours un petit coup en avance", a salué Christian Eudeline, journaliste et critique à VSD et aux Echos, invité lundi soir sur Europe 1.

"Il anticipait, il ne suivait pas la mode". "Au début des années 70, en 74-75, il a enregistré un album funk, tirant vers le disco, avec John Lennon à la guitare en guest, à une époque où ce n’était pas à la mode. C’est quelqu’un qui est passé du rock à la musique noire, c’était du jamais vu. C’était quelqu’un qui anticipait et qui ne suivait pas la mode. Il pouvait s’adapter à plein de musique", a estimé l’auteur du livre Du hard rock au métal : les 100 albums cultes (Ed. Grund).