Cuba : "attendre un peu" pour une normalisation avec Washington

  • A
  • A
L'invité d'europe nuit est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Jean-Jacques Kourliandsky, spécialiste de l'Amérique latine à l'Institut de relations internationales et stratégiques, analyse le processus de dégel entre Cuba et les Etats-Unis. 

Le 17 décembre 2014, les présidents Barack Obama et Raul Castro annonçaient à la surprise générale un dégel des relations entre les Etats-Unis et Cuba. Un an après, les deux pays ont renoué le contact mais le rapprochement entre ces anciens ennemis de la guerre froide reste suspendu à la levée de l'embargo imposé en 1962 par Washington. Alors, quels ont été les changements les plus spectaculaires ? "Politique, puisque les deux pays ont des ambassadeurs, ce qui n’était pas le cas", répond Jean-Jacques Kourliandsky, spécialiste de l'Amérique latine à l'Institut de relations internationales et stratégiques, invité d'Europe Nuit mercredi soir. 

"Pour le reste, il faudra attendre un peu. L’embargo est maintenu. Seul le Parlement peut lever les mesures qui ont été prises en vue de réduire au minimum les relations économiques entre Cuba et les Etats-Unis. Le président a pris des mesures qui permettent à des ressortissants qui ne pouvaient pas y aller de se rendre sur l’île de Cuba. Il a élargi ce qui permet aux Cubains de bénéficier de retombées financières, mais surtout ça a donné un coup de pouce aux relations de Cuba avec le reste du monde."