Le pape François demande aux prêtres de pardonner l’avortement : Est-ce une révolution dans l’Eglise ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'invité actu est une chronique de l'émission Le grand direct de l'actu
Partagez sur :

Le pape François a demandé ce mardi que tous les prêtres accordent le pardon à tous les catholiques qui ont avorté ou provoqué l'avortement.

Au début de l’année 2015, le pape François avait déjà mis en avant la notion de miséricorde, qui implique pour les chrétiens de ne pas rester dans une posture de condamnation. Cette fois-ci, il appelle les prêtres  à accorder leur pardon aux catholiques qui ont avorté ou qui ont provoqué l’avortement. Seulement il y a une condition: "le pêcheur doit avoir eu une démarche de repentir". Cette décision a été annoncée par le pape François dans une lettre rendue publique par le Vatican. Dans cette lettre, le pape François exprime aussi sa sensibilité à l'égard des femmes ayant avorté : « Le drame de l'avortement est vécu par certains avec une conscience superficielle, qui semble ne pas se rendre compte du mal très grave qu'un tel acte comporte ».  "C'est un homme de caractère", explique Caroline Pigozzi, spécialiste des religions. Cet acte de pardon aura lieu du 8 décembre prochain au 20 novembre 2016, date de l'année sainte annoncée par le pape (jubilé de la miséricorde).

Depuis son élection en mars 2013, le pape François entend donner une image de l’Eglise plus ouverte et plus tolérante sur les questions de société. "Il a la mission de faire évoluer l'église", assure la spécialiste.

Invité(s) : Caroline Pigozzi, journaliste, Grand Reporter à Paris Match et spécialiste des Religions