Attentats de Paris : un choc plus "violent" que les attentats de Charlie ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'interview d'Anne Sinclair est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
Partagez sur :

Elisabeth Roudinesco revient sur le traumatisme provoqué par les attentats du 13 novembre, traumatisme qui a déclenché une prise de conscience collective de la gravité de la situation. Selon elle, le fait que cette prise de conscience soit survenue si "tardivement", à savoir presque un an après les attentats de Charlie, traduit une dépolitisation de la société.